Accueil > Installations et fournitures > Parties communes > 9 personnes sur 10 préfèrent les essuie-mains en papier aux sèche-mains à air (...)

9 personnes sur 10 préfèrent les essuie-mains en papier aux sèche-mains à air pulsé dans les sanitaires publics

Une étude observationnelle menée dans quatre sanitaires publics lors de l’édition 2016 du salon ISSA/Interclean, qui s’est tenu le mois dernier à Amsterdam, a révélé que 90 % des personnes avaient une nette préférence pour les essuie-mains en papier, au détriment des sèche-mains à air pulsé.

L’étude, conduite par le European Tissue Symposium (ETS), a ainsi observé le comportement de 3 879 visiteurs – 2 474 hommes et 1 405 femmes – se rendant dans un sanitaire public, pendant qu’ils se lavaient et s’essuyaient les mains. Pour les besoins de l’étude, quatre sanitaires publics (deux pour les hommes et deux pour les femmes) ont été équipés d’essuie-mains en papier et de sèche-mains à air pulsé, placés l’un au-dessus de l’autre.

Face aux deux méthodes de séchage proposées, 90 % des hommes et 91 % des femmes ont préféré les essuie-mains en papier plutôt que les sèche-mains à air pulsé. « Nous avons mené cette étude pendant le salon Interclean/ISSA afin de mieux comprendre le comportement des gens dans les sanitaires publics, » a expliqué le Président d’ETS, Roberto Berardi. « Les résultats sont sans appel. Les gens se sont tournés de façon massive vers les essuie-mains en papier pour se sécher les mains après un passage aux sanitaires. »

L’étude a également examiné la prévalence de l’usage du savon dans le processus de lavage des mains. Elle a mis en évidence que 26 % des visiteurs se passaient juste les mains sous l’eau pour se laver les mains, tandis que 74 % utilisaient du savon et de l’eau. L’usage du savon s’est révélé plus élevé que dans les études antérieures, probablement du fait que les visiteurs étaient des professionnels de l’industrie du nettoyage.

Une recherche menée il y a quelque temps par des microbiologistes de renom a montré que l’usage d’essuie-mains jetables constituait la méthode la plus hygiénique pour se sécher les mains après les avoir lavées lors d’un passage aux sanitaires.

« En plus de contribuer à prévenir la prolifération des virus, rien n’est plus hygiénique que le papier pour s’essuyer les mains. Nous savons dorénavant aussi que les essuie-mains en papier ont la préférence des utilisateurs, » a conclu Roberto Berardi. « Les gestionnaires d’installations devraient prendre ces conclusions en considération s’ils veulent que leurs clients restent satisfaits et en bonne santé après un passage aux sanitaires. »

Le salon ISSA/Interclean s’est déroulé à Amsterdam du 10 au 13 mai 2016. Il s’agit du plus important salon au monde de l’industrie du nettoyage et a accueilli quelque 30 000 visiteurs.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales