Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > AccorHotels révèle les résultats de son empreinte socio-économique (...)

AccorHotels révèle les résultats de son empreinte socio-économique mondiale

AccorHotels publie aujourd’hui sa première empreinte socio-économique. A travers cette étude qui s’inscrit dans une démarche de responsabilité́ sociale et sociétale, le Groupe a souhaité quantifier et analyser les retombées de ses activités dans les économies mondiale et locale. Elle est mise à la disposition de l’ensemble du secteur et du grand public sur Planet 21 Research, plateforme de connaissances sur le développement durable.

Deux enseignements majeurs ressortent de cette étude :

1. AccorHotels soutient 880 000 emplois de manière directe, indirecte et induite

Au-delà des emplois directement liés à son coeur de métier, l’activité du Groupe permet la création ou le maintien de près de 700 000 emplois indirects et induits supplémentaires, à travers le monde, dans trois principaux secteurs : les services aux entreprises (blanchisserie, nettoyage, sécurité), l’agriculture (découlant de l’activité de restauration) et les services publics (éducation, santé, transports). Ainsi, pour chaque emploi créé sous enseigne AccorHotels, plus de quatre emplois sont soutenus dans le monde.

2. Une richesse créée et partagée localement

La contribution de AccorHotels au PIB mondial s’élève à 22 milliards d’euros dont 83% sont générées sur les territoires où les hôtels du Groupe sont implantés. Cette contribution reflète la valeur ajoutée directe de AccorHotels, additionnée à celle générée par les activités de ses fournisseurs, par la consommation des ménages ainsi que par les dépenses publiques.

Les retombées économiques issues des activités du Groupe sont corrélées à son niveau d’implantation. Ainsi, la France, l’Allemagne, l’Australie, la Grande-Bretagne et le Brésil bénéficient très fortement de cette richesse. On remarque que dans des pays émergents comme l’Inde ou la Côte d’Ivoire, où AccorHotels est plus modérément implanté, l’ancrage local de la contribution au PIB reste très fort, autour de 90%.

Focus France : 1 emploi direct créé en France par AccorHotels soutient 1,2 emploi supplémentaire dans le pays, de manière indirecte et induite Avec près de 1 500 hôtels et 34 000 employés sous enseigne AccorHotels, les activités du Groupe en France permettent la création ou le maintien de plus de 130 000 emplois au total dans le monde (avec 30 000 emplois indirects et 66 000 emplois induits).

En France, environ 40 000 emplois indirects et induits sont soutenus par l’activité de AccorHotels France. Il apparaît également que chaque euro de chiffre d’affaires global des hôtels du Groupe en France contribue à hauteur de 1,52€ au PIB français. Dans le monde, il permet de contribuer à hauteur de 5 600 M€ au PIB français, la France représentant ainsi plus d’un quart de la contribution du Groupe au PIB mondial total (22 Md€).

Perspectives

Cette étude souligne le fort ancrage local du Groupe dans sa création de valeur et par conséquent la nécessité de renforcer continuellement son niveau de responsabilité économique, sociale et sociétale dans ses pays d’implantation. Dans ce sens, AccorHotels a remis à jour en 2014 sa Charte Ethique & RSE et créé un Comité dédié afin de superviser et de renforcer la démarche de responsabilité tant en matière d’éthique du management, que d’intégrité et de respect des lois.

L’empreinte met également en lumière les interconnections profondes entre le Groupe, ses parties prenantes et ses pays d’implantation. En tant que partenaire commercial et donneur d’ordre, la responsabilité de AccorHotels est fortement engagée et se traduit par la mise en place de processus de contrôle tout au long de sa chaîne de valeur et le développement d’initiatives de co-innovation avec ses partenaires clés pour améliorer les pratiques du secteur. Fort de ces enseignements, AccorHotels présentera au printemps prochain le nouveau volet de son programme de développement durable PLANET 21.

Méthodologie

L’empreinte a été confiée au cabinet Utopies, spécialiste du sujet et concepteur de l’outil LOCAL FOOTPRINT® qui permet, à partir d’un travail de modélisation, d’estimer les impacts indirects et induits dans 186 pays et sur 25 secteurs économiques. Auditée et validée par le cabinet indépendant EY, cette étude a pour périmètre les 3 600 hôtels (tout mode de gestion confondu) du Groupe et se base sur les données comptables de l’année 2013. Elle s’intéresse aux trois principaux flux financiers injectés dans l’économie par le Groupe :

- les dépenses (principalement les achats) réalisées par les hôtels auprès de leurs fournisseurs ;

- les salaires versés aux collaborateurs des hôtels sous enseigne AccorHotels ;

- la fiscalité liée aux activités du Groupe.

L’approche retenue ne tient pas compte des dépenses locales des clients hébergés.

À partir de ces flux, trois types d’impacts sont quantifiés :

- les impacts directs, correspondant à la valeur ajoutée du Groupe et à la présence des collaborateurs AccorHotels à travers le monde ;

- les impacts indirects, traduisant les retombées économiques générées par les achats, les dépenses ou les investissements ;

- les impacts induits, issus des activités (consommation des ménages et dépenses publiques) soutenues par les salaires et taxes versées par AccorHotels ou ses fournisseurs.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales