Créer une fiche éco-professionnelle
Accueil > actualités reportages > La vie des hôtels > Affichage environnemental : le réseau Best Western se jette à l’eau

Affichage environnemental : le réseau Best Western se jette à l’eau

15 hôtels du réseau hôtelier devraient communiquer sur l’affichage environnemental d’ici la fin de l’année. Une démarche complémentaire à la logique de labellisation que promeut Best Western depuis plusieurs années. Et un vrai « changement d’esprit »

Avant même que l’affichage de l’étiquette environnementale ne devienne obligatoire à l’horizon 2015/2016, Best Western va inciter ses établissements à se lancer dans cette démarche. C’est le premier réseau hôtelier français à mener une telle démarche proactive auprès de l’ensemble de ses membres et à les accompagner. Pour Best Western, il s’agit d’analyser le comportement écologique des établissements, de rechercher les solutions les plus appropriées pour progresser et d’informer le client de la manière la plus claire possible. Cette démarche vient en « complément » de celle de l’éco-labellisation que mène la coopérative depuis 2010 : d’un côté, un organisme européen indépendant délivre une certification sur la base d’un audit réalisé dans l’établissement, et de l’autre ce dernier informe d’une manière simple et transparente ses clients, indique Best Western.

Trois Best Western étiquettés à ce jour

Selon Xavier Auriolle, responsable du Développement Durable du réseau, « il s’agit d’un changement d’état d’esprit et de mentalité. Best Western conduit ce changement avec ambition et conviction, car nous pensons qu’à notre niveau nous pouvons aussi favoriser un comportement plus responsable de la part de nos adhérents, tout en apportant une information transparente et compréhensible à leurs clients. Trois de nos hôtels sont d’ores et déjà étiquetés », souligne-t-il : Best Western Plus Hôtel de la Régate à Nantes
, Best Western Hôtel L’Orée, à Saulx Les Chartreux, et Best Western Hôtel Victor Hugo, dans le 126e arrondissement de Paris. « Notre objectif est d’atteindre 15 établissements d’ici la fin de l’année », ajoute le responsable DD.

Informer le consommateur sur l’impact d’une nuit passée à l’hôtel

Sur le modèle de ce qui existe déjà pour l’électroménager et le diagnostic thermique des logements, l’étiquette environnementale a été lancé lors du Grenelle 2 de l’Environnement. L’idée est d’informer le consommateur de l’impact sur l’environnement des différents produits qu’il s’apprête à acquérir et à le sensibiliser à la pertinence du Développement Durable. Appliquée aux services et notamment à l’industrie hôtelière, il s’agit d’informer le client de l’impact sur l’environnement que génère une nuit passée à l’hôtel avec petit déjeuner, pour une personne. Best western rappelle également que l’analyse prend en considération l’ensemble des dépenses énergétiques générées : chauffage de la chambre et des parties communes, eau chaude utilisée pour se laver, nettoyer les draps et les serviettes et préparer le café, l’électricité que consomme le four pour réchauffer les croissants du matin. De la même manière, la gestion et le tri des déchets fait l’objet de l’analyse. Tout comme l’utilisation de produits de nettoyage qui doivent être biodégradables. Par ailleurs, en s’approvisionnant en produits du terroir auprès de fournisseurs locaux, l’hôtelier réduit les coûts de transports.



ARTICLES CONNEXES

Connaissez–vous l’affichage environnemental ?

A l’essai dans une douzaine d’hôtels avec le Club des hôteliers de Nantes, l’affichage environnemental ressemble à l’affichage énergétique maintenant bien connu pour l’électroménager et les voitures : il donne une note selon l’impact mesuré.

La Loire-Atlantique s’affirme comme un leader français de l’Hôtellerie « durable »

Nantes, son agglomération et son département comptent 22 nouveaux établissements labellisés Clef verte ou Eco-Label européen. Ca tombe bien : Nantes-Métropole est cette année la capitale verte de l’Europe, et accueille à ce titre des événements nationaux et internationaux.

Affichage environnemental : la réalité hôtelière de demain

« Agir pour l’environnement, c’est agir pour la performance économique de nos établissements ». Telle est la conclusion de Gilles Cibert, président du Club hôtelier de Nantes et directeur de l’Hôtel La Pérouse, à l’issue de l’expérimentation d’ « affichage expérimental » qui a été effectuée dans une quinzaine d’entreprises de Loire-Atlantique et également de Bretagne, de Paris, de Chamonix… Conférence au salon Equip’Hôtel 2012.

L’affichage environnemental, « levier de la compétitivité écologique et économique »

Personne n’échappera au développement durable. Delphine Batho le confirme elle-même : la ministre a bien l’ambition de généraliser l’affichage environnemental, en particulier donc pour les hôtels. Cette obligation serait précédée d’une phase durant laquelle l’affichage serait « volontaire ».

Affichage environnemental : bientôt une proposition du gouvernement

Notamment expérimenté par des hôteliers volontaires, l’affichage environnemental donnera lieu à une proposition du gouvernement au premier semestre 2013.

L’Europe va tester l’affichage environnemental

La Commission européenne va expérimenter pendant trois ans des méthodologies de calcul de l’empreinte environnementale des produits et organisations, après la France.

Laguna Lodge : Un cinq étoiles de luxe très "vert"

L’un des plus luxueux hôtel "vert" du monde se situe dans la jungle tropicale près des sites Mayas du Guatémala. Son nom : le "Laguna Lodge", un 5 étoiles construit sur les bords du lac Atitlan avec une vue imprenable sur le lac et sur un trio de sommets volcaniques.

Au Japon : tradition oblige, chaume en façade et troncs de cèdre en structure pour cet hôtel

Au Japon dans la petite ville de Yusuhara, ce petit hôtel dessiné par l’architecte Kengo Kuma puise dans la nature et la tradition nippone, les moyens de lier esthétique et durabilité. Son architecture est marquée par l’esthétique Wabi( concept esthétique dérivé de principes bouddhistes)

Enseigne lumineuse : pensez à leur efficience énergétique

Voila un un bel exemple de reconversion énergétique pour l’enseigne lumineuse qui attire les regards sur l’hôtel traditionnel Edelweiss à Engelberg . Culminant à une hauteur de 30 mètres, depuis une vingtaine d’années, elle resplendit d’un nouvel éclat. Face à un décor alpin magnifique, l’ancien éclairage néon a été remplacé par des ampoules LED peu énergivores, et cette modernisation permet de réduire de 70% la consommation d’électricité.

Radisson Blu, Park Inn... 100% des hôtels Rezidor “éco” labellisés d’ici 2015

Comme Accor, le groupe Rezidor (Hôtels Radisson Blu et Park Inn) a mis en place un programme “maison” de développement durable. Un programme sanctionné en plus par une labellisation officielle, la Clef verte pour la plupart des établissements.

Hôtel La Verriaire : une belle performance pour son propriétaire

L’établissement est situé à la Verrie en Vendée sur le site du Vendéopôle à quelques encâblures du Puy du Fou. Cet hôtel indépendant affilié à la chaîne Inter-Hotel, a été construit en moins d’un an en misant sur l’environnement.

Eco chic : The Green House Hotel

The Green House Hôtel est sans doute l’un des hôtels les plus durables du Royaume-Uni. C’est un hôtel 4 étoiles indépendant, respectueux de l’environnement, offrant 32 chambres, un restaurant, un bar et des salles pour réunions et séminaires. L’hôtel a ouvert en Juillet 2010 après un an de travaux de rénovation d’un bâtiment classé.

Hôtel Hoshinoya Karuizawa : un duo d’écologie et de culture japonaise

Situé dans une vallée luxuriante sous un volcan actif, l’hôtel Hoshinoya Karuizawa exploite la chaleur géothermique de son onsen (source d’eau chaude en japonais) et profite d’un gros torrent descendant de la montagne pour produire son hydroélectricité, ce qui lui permet d’être presque totalement indépendant au niveau énergétique.

Avis négatif sur TripAdvisor : l’hôtel poursuit le client !

Au Québec, le coup de sang d’un propriétaire d’hôtel contre son client qui a écrit un avis défavorable concernant son établissement, témoigne de la difficulté à trouver une réponse adaptée pour les professionnels face à l’utilisation banalisée des sites comme TripAdvisor.

Nantes : l’hôtel Amiral renouvelle son étiquette environnementale et améliore son score

Lors du renouvellement de son étiquette environnementale, l’hôtel Amiral de Nantes a obtenu une note de 4,4/5 en 2013. Sa précédente note datant de 2011 était de 3,8/5, ce qui montre une belle progression dans l’efficience environnementale.

Palmarès 2013 Qualit’EnR : les professionnels qualifiés région par région

Depuis le 1er juillet 2014, les aides de l’Etat seront progressivement réservées aux seules prestations de rénovation énergétique réalisées par des professionnels « RGE » (mention"Reconnu Garant de l’Environnement "). Pour les particuliers désireux de s’équiper en systèmes EnR, faire appel à un professionnel qualifié deviendra alors indispensable pour l’attribution de l’éco-prêt à taux zéro et du crédit d’impôt développement durable.

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com

S’abonner Copyright hotelseconews.com Mentions légales