Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Avec Glowee, la lumière écologique et économique du futur existe (...)

Avec Glowee, la lumière écologique et économique du futur existe déjà

Depuis sa création en 2014, la start-up Glowee développe une nouvelle technologie d’éclairage fondée sur son coeur de métier qui est la biotechnologie. L’entreprise développe une matière première bioluminescente faite de micro-organismes et cultivable à l’infini.

Mais qu’est-ce que la bioluminescence ?

Par définition, la bioluminescence est la production et la diffusion de lumière par certains organisme vivants (lucioles, vers-luisants, et plus de 80% des organismes marins).Le mécanisme consiste en une réaction biochimique qui va émettre un photon et produire une lumière généralement bleu-vert.

Parmi les organismes bioluminescents, on retrouve des planctons, des méduses, les lucioles, les vers luisants ou encore des bactéries, qui se rendent lumineux à différentes fins : tout simplement pour s’éclairer, mais aussi pour se cacher, pour appâter une proie, ou encore pour séduire un partenaire.

JPEG - 231.3 ko
Photo Glowee

Et la bioluminescence selon Glowee ?

Pour créer ses « luminaires », Glowee utilise une bactérie de calamar abyssal dont on extrait et démultiplie les gènes de la bioluminescence pour les insérer dans le génome d’une bactérie de laboratoire E-coli qui va ainsi hériter du pouvoir luminescent. Ensuite, la bactérie est placée dans un milieu nutritif dans lequel elle va se reproduire.

La substance (liquide ou gélatineuse) issue des milieux de culture est alors incorporée dans des coques en résine biodégradable, transparentes et adhésives. La solution de Glowee a déjà été testée, principalement sous forme de produits évènementiels ou d’éclairages de vitrine. La ville d’Arpajon envisage également de l’utiliser pour illuminer des monuments historiques.

En trois années de recherche et développement (R&D), la durée de vie de la lumière ainsi produite est passée de quelques secondes à 72 heures.

Outre l’augmentation de l’autonomie d’éclairage, Glowee doit relever d’autres défis pour rendre son offre compétitive. La R&D travaille à amplifier la puissance lumineuse de ses produits, à y intégrer un interrupteur et à offrir un éventail de couleurs plus étendu pour la lumière.

Depuis la COP 21 de 2015, cette innovation qui ambitionne de réduire la consommation électrique et la pollution lumineuse, a attiré l’attention des investisseurs et des médias. Et comme annonçait sur son site internet, la jeune start-up a déjà été récompensée par plus de vingt prix.

Et pour quels bénéfices environnementaux ?

Tout d’abord, économiser des ressources naturelles limitées comme les métaux rares utilisés dans la fabrication des LEDs, limiter la pollution générée par des systèmes de lumière classique (production, consommation, fin de vie). Par ailleurs, cette matière première vivante est cultivable à l’infini et fournit une lumière qui se nourrit de ressources illimitées ou abondantes à partir des déchets 100% organiques, neutralisables ou revalorisables.



TOUS LES ECO-PROFESSIONNELS

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales