Accueil > éco construction éco rénovation > Parties extérieures > Connaissez-vous le BMT, bois modifié thermiquement ?

Connaissez-vous le BMT, bois modifié thermiquement ?

Un "traitement thermique" permet de donner au bois des propriétés qu’il ne possède pas initialement pour la construction. Ce qui évite l’utilisation de produits chimiques et l’importation de bois exotique.

Le marché du bois pour la construction et l’aménagement à le vent en poupe, mais avec le risque d’accroître la pression sur les bois exotiques ou de renforcer le traitement chimique des bois. Pour valoriser des essences locales de qualité moindre comme le peuplier, une technique plus écologique et issue de savoirs ancestraux, consiste à chauffer le bois pour le débarrasser de son eau et le rendre plus résistant : ce sont des bois modifiés thermiquement (BMT). En Ile-de-France, l’entreprise Dumoulin Bois développe ce procédé et réalise de nouveaux produits, qu’il s’agisse de menuiserie, d’ameublement ou d’aménagement d’un espace extérieur. De nombreuses essences peuvent déjà être traitées avec ce procédé : pin, sapin, épicéa, peuplier, chêne, bouleau…

Valoriser des bois invendus

"Le procédé consiste à chauffer du bois à haute température dans un four de chauffe dédié à cette opération. Le traitement modifie les qualités physiques, mécaniques, biologiques et esthétiques du bois ainsi traité et commercialisé sous la marque BMT. Le matériau utilisé doit être de grande qualité et préalablement séché à 18 % (feuillus et résineux) sauf pour le chêne qui doit être pré séché à 12 %", expliquent les promoteurs de cette technique. Ils soulignent également que ce procédé, qui se montre moins gourmands en énergie que le panneau de particules ou le contreplaqué, permet même de valoriser des invendus : "Il faut savoir que la majorité des bois invendus en France sont les bois français tel le hêtre, le peuplier, l’érable, le charme, le platane, le bouleau, etc. Ils terminent la plupart du temps en bois de chauffage ou se dégradent, donc ils sont rejetés dans l’atmosphère sous forme de CO2."



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales