Accueil > actualités reportages > Comprendre > Bioéconomie : la forêt bretonne travaille à son reboisement

Bioéconomie : la forêt bretonne travaille à son reboisement

La forêt est le premier maillon de la chaîne de valorisation du bois. Sans elle il n’y a pas de développement d’une filière du bois possible pour une multitude d’applications : construction, menuiserie, énergie, emballage...

Alors qu’elle fait partie des trois régions les moins forestières de France avec 395000 ha, correspondant à 14 % du territoire contre 30 % de moyenne nationale, la Bretagne a décidé de se mobiliser en lançant un dispositif baptisé, le programme Breizh Forêt Bois pour la période 2015/2020.

38 % de peuplements sans valeur

Le constat de départ est le suivant : la forêt bretonne est de composée de 74 % de feuillus et 26 % de résineux, alors que les marchés réclament majoritairement du résineux. 90 % de la surface appartient à 116 000 propriétaires privés ce qui signifie qu’elle est très fortement morcelée. Chaque année, elle augmente de 3000 ha. Cependant cette croissance s’effectue surtout au profit de peuplements pauvres ou d’accrus naturels, sur des parcelles issues de la déprise agricole ou laissés à l’abandon. 38 % de peuplements sans valeur pour une valorisation autre qu’énergétique. Et pour ce qui est des parcelles exploitées, elles ne sont pas toujours reconstituées en quantité et en qualité. « Si rien n’est fait, les acteurs économiques de la filière craignent à moyen terme une rupture de l’approvisionnement de leurs outils de productions et plus largement un frein pour le développement de la filière forêt-bois de la région » estiment les initiateurs Breizh Forêt Bois.

10 millions d’euros financés par l’Europe

C’est ainsi qu’un programme de boisement a été lancé. Il prévoyait au départ 4000 hectares d’ici à 2020, financé à hauteur de 10 millions d’euros par l’Europe (programme FEADER), l’État et la Région Bretagne, pilote du dispositif. Il visait à implanter des essences de production de bois d’œuvre (charpente, menuiserie, emballage), donc majoritairement des résineux, sur des surfaces forestières aujourd’hui occupées par des peuplements pauvres.

Et ce avec deux types d’aide à l’investissement pour des projets de 3 ha minimum (2 ha pour le peuplier) en un seul ou plusieurs îlots :

Breizh Forêt Bois Transformation (BFB T) pour transformer des peuplements forestiers pauvres en bois d’œuvre de qualité (vieux taillis, peuplements dépérissant ou en échec…) de plus de 30 ans, en futaies productives. L’aide est de 40 % sur les travaux liés à la plantation et les dégagements des trois premières années (débroussaillage, broyage…) Breizh Forêt Bois Boisement (BFB B) pour boiser des terres agricoles délaissées, couvertes ou non d’une végétation spontanée de moins de 30 ans (friches agricoles, accrus forestiers…) et ainsi valoriser les terrains avec des peuplements forestiers de qualité pour la production de bois d’œuvre. L’aide est de 70 % pour les collectivités territoriales et de 80 % pour les propriétaires privés sur les travaux liés à la plantation.

Bilan à mi-parcours 2015 – 2017

Les cinq appels à projet qui ont été lancés en 2 ans ont permis de constater que le dispositif fonctionne. 615 ha ont pu bénéficier du dispositif jusqu’à aujourd’hui, ce qui représente la plantation d’environ 700000 arbres. Néanmoins, la montée en puissance du programme s’est avérée relativement lente avec un coût des projets plus important que prévu. Aussi, compte tenu des financements publics disponibles, les objectifs à atteindre d’ici 2020 ont été revus à la baisse, passant désormais de 4000 ha annoncés initialement à 2500 ha (1850 ha en boisement et 650 ha en transformation).

En bref, le bilan des 4 premiers appels à projet :

- 88 dossiers financés ;

- 615 ha de projets répartis de façon homogène sur le territoire breton ;

- 700 000 arbres plantés dont 73 % de résineux et 27 % de feuillus 2,8 M€ d’investissement total pour le programme Breizh Forêt Bois ;

- 1,5 M€ d’aides publiques pour le programme Breizh Forêt Bois.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales