Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Biogaz : 91% des français favorables à l’installation de sites de (...)

Biogaz : 91% des français favorables à l’installation de sites de production

Au moment où le Comité national biogaz s’installe, GrDF et le SER (Syndicat des Energies Renouvelables) publient les principaux enseignements d’un sondage confié à l’Institut BVA sur la perception et le niveau d’acceptabilité du biogaz par les Français.

Les premiers enseignements du sondage permettent de constater que le biogaz constitue une solution qui suscite une forte acceptabilité par ses multiples potentialités économiques, sociales et environnementales.

Ainsi, sur proposition, 48 % des personnes interrogées déclarent connaître le biogaz. Cette énergie est affiliée à trois univers : les énergies renouvelables, auxquelles 86 % des personnes interrogées l’associent, l’agriculture puisque 65% des sondés font référence à l’agriculture durable, et la gestion des déchets, dont il constitue une solution pour 78 % des interrogés. Cette énergie est également considérée comme une solution maîtrisée, aux multiples facettes, source de développement local par sa capacité à s’adapter aux spécificités du territoire (taille de projet, process,…). De ce fait, 81 % des sondés connaisseurs du biogaz se disent favorables à l’installation de sites de production dans notre pays. 

L’Institut BVA a montré un film de présentation de cette forme d’énergie pour informer sur le processus de fabrication. Après visionnage, sur le total des 1 000 personnes interrogées (connaisseurs initiaux et non connaisseurs) 91 % se sont déclarées favorables à son développement.

 "Les résultats de cette étude sont très satisfaisants. Ils doivent nous encourager à développer cette forme d’énergie en informant la population et le monde agricole sur ses atouts, sur ses différentes utilisations, sur son rôle dans la production locale d’énergies, que 82 % de nos concitoyens veulent voir se développer sur leur territoire", explique Jean-Louis BAL, Président du SER (Syndicat des Energies Renouvelables).

 "Le biométhane est une énergie d’avenir qui présente des avantages multiples ; produit localement, le gaz vert apporte une solution à l’indépendance énergétique des territoires et au traitement des déchets organiques. Ce gaz vert est d’ailleurs d’autant plus intéressant puisqu’il apporte une réponse concrète à la question de la mobilité durable sous forme de bioGNV" précise Sandra Lagumina, Directeur Général de GrDF.

Qu’est-ce que le biogaz ?

Le biogaz est le gaz produit par la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l’absence d’oxygène. Cette fermentation appelée aussi méthanisation se produit naturellement (dans les marais) ou spontanément dans les décharges contenant des déchets organiques, mais on peut aussi la provoquer artificiellement dans des digesteurs (pour traiter des boues d’épuration, des déchets organiques industriels ou agricoles, etc.). Le biogaz est un mélange composé essentiellement de méthane (typiquement 50 à 70 %) et de dioxyde de carbone (CO2), avec des quantités variables de vapeur d’eau, et de sulfure d’hydrogène (H2S). On peut trouver d’autres composés provenant de contaminations, en particulier dans les biogaz de décharges.

L’énergie du biogaz provient uniquement du méthane : le biogaz est ainsi la forme renouvelable de l’énergie fossile très courante qu’est le gaz naturel qui, lui, contient essentiellement du méthane mais aussi du butane, du propane et d’autres éléments.

Le biogaz peut être épuré pour en extraire le dioxyde de carbone et le sulfure d’hydrogène : on obtient ainsi du biométhane que l’on peut injecter dans le réseau de distribution ou de transport du gaz naturel.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales