Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Comprendre > Booking.com analyse la conscience environnementale de plus en plus prégnante (...)

Booking.com analyse la conscience environnementale de plus en plus prégnante des français pour les voyages futurs

Grâce aux résultats d’une enquête* menée auprès de près de 1000 voyageurs français, l’étude confirme une tendance de fond, qui s’est consolidée pendant la crise : la conscience environnementale grandissante des Français à l’arrivée de la crise sanitaire a permis de faire évoluer leurs envies de voyage, pour le mieux.

Tout comme elle a bouleversé nos vies, la pandémie de coronavirus a secoué le monde du voyage, qui en sortira définitivement transformé. Près de la moitié des Français interrogés (45 %) affirment qu’ils attendront qu’un vaccin ou un traitement contre le coronavirus soit disponible avant de repartir en voyage. Mais plus que l’envie de voyager à nouveau, c’est la manière de voyager qui préoccupe les Français désormais. Les Français ont pris conscience de l’impact du tourisme sur l’environnement, et plus que jamais pensent à changer leurs habitudes.

Un désir de voyage respectueux de la planète

En effet, près de la moitié des voyageurs français (47 %) souhaitent se déplacer de façon plus respectueuse de l’environnement à l’avenir. Cet état d’esprit devrait être plus présent en 2021, car la pandémie a fait prendre conscience à de nombreuses personnes de leur impact sur l’environnement et sur les communautés locales. Cette tendance s’observe notamment au niveau des transports où l’objectif est de privilégier des modes de transports alternatifs, plus respectueux de l’environnement. C’est le choix qu’ont fait 25% des voyageurs français qui ont fait le choix engagé d’emprunter le train plutôt que la voiture lors de leurs déplacements longue distance afin de réduire leur empreinte carbone. Près des deux tiers des sondés (63 %) attendent de l’industrie du voyage qu’elle propose des options plus durables.

De plus, les conséquences du coronavirus ont incité 57 % des voyageurs français à essayer de réduire la quantité de déchets qu’ils produisent et/ou à recycler les articles en plastique lors de leurs séjours post-restrictions. Les voyageurs souhaitent donc non seulement se protéger eux-mêmes, mais aussi préserver les lieux qu’ils visitent.

L’industrie doit être à l’écoute de ces aspirations

Selon les résultats de l’étude, l’industrie du tourisme doit s’adapter à ce nouvel état d’esprit axé sur la préservation de l’environnement, en proposant par exemple des forfaits plus intéressants hors saison (38 %) ou en mettant en avant des destinations alternatives de façon à éviter le tourisme de masse (32 %). Malgré le désir de voyager de manière plus responsable, 44% des voyageurs du monde ne savent pas comment s’y prendre, c’est pourquoi 60% d’entre eux pensent qu’il n’y a pas suffisamment d’options de voyage durable disponibles qui leur permettraient d’adopter ce réflexe. Ils demandent également plus de transparence de la part des acteurs de l’industrie sur la façon dont ils utilisent l’argent de leurs clients pour aider les communautés à se reconstruire, ouvrant la voie au tourisme régénérateur. Les deux tiers des personnes interrogées (58 %) affirment qu’elles veulent prendre des décisions de voyage qui contribueront à la reprise économique dans leur destination, et 41 % souhaitent voir leur argent bénéficier aux communautés locales. Les Français seront aussi nombreux à plébisciter des destinations moins connues pour éviter la foule en haute saison (40 %) et contrer le tourisme de masse (46 %). Cette tendance se confirme également au niveau des activités lors des séjours : 58 % des personnes interrogées affirment qu’elles resteront à l’écart des attractions touristiques les plus populaires. Les destinations devront donc développer de nouvelles mesures de gestion des foules afin de satisfaire les voyageurs.

Méthodologie

* Enquête commandée par Booking.com et menée auprès d’un échantillon d’adultes ayant effectué au moins 1 séjour d’affaires ou de loisirs au cours des 12 derniers mois et prévoyant de voyager à nouveau au cours des 12 prochains mois (si/quand les restrictions de voyage seront levées). Au total, 20 934 personnes issues de 28 pays ont été interrogées (dont 999 aux États-Unis, 496 au Canada, 497 au Mexique, 997 en Colombie, 999 au Brésil, 499 en Argentine, 995 en Australie, 499 en Nouvelle-Zélande, 999 en Espagne, 996 en Italie, 996 en France, 999 au Royaume-Uni, 996 en Allemagne, 498 aux Pays-Bas, 499 au Danemark, 499 en Suède, 498 en Croatie, 1 001 en Russie, 498 en Israël, 997 en Inde, 994 en Chine, 499 à Hong Kong, 497 en Thaïlande, 496 à Singapour, 499 à Taïwan, 997 en Corée du Sud, 500 au Vietnam et 995 au Japon). Les personnes interrogées ont répondu à un sondage en ligne au mois de juillet 2020.



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales