Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Comprendre > Booking.com dévoile les tendances qui façonneront le tourisme durable en (...)

Booking.com dévoile les tendances qui façonneront le tourisme durable en 2022

L’étude menée par Booking.com sur le tourisme durable, la plus approfondie à ce jour, révèle une volonté croissante des voyageurs de faire des choix plus conscients et plus réfléchis tout au long de l’expérience de voyage.

Booking.com publie l’édition 2022 de son enquête sur le tourisme durable, réalisée auprès de plus de 30 000 voyageurs dans 32 pays et territoires différents. Selon cette étude, réalisée chaque année par Booking.com, 57 % des voyageurs français interrogés déclarent vouloir voyager de manière plus durable dans les 12 prochains mois, une augmentation de 11 points par rapport aux données collectées par Booking.com en 2021. Alors que 72 % des voyageurs Français confirment que le voyage durable est important pour eux, 22 % des voyageurs français déclarent même que les pratiques durables représentent un critère important lors du choix d’un prestataire de transport ou d’un fournisseur d’hébergement. En effet, 55 % des voyageurs précisent qu’ils auraient davantage tendance à choisir des hébergements durables, qu’ils aient fait une recherche volontaire dans ce sens ou non.

À la recherche de séjours plus durables

Les séjours plus durables sont de plus en plus visibles et recherchés : 1 Français sur 4 indique qu’il recherche activement des informations sur les pratiques durables d’un établissement avant d’effectuer une réservation. Fait encore plus encourageant, 27 % des voyageurs affirment avoir séjourné dans un hébergement durable au cours de l’année écoulée. Les raisons de ce choix varient :

  • 32 % souhaitaient réduire leur impact sur l’environnement.
  • 22 % d’entre eux étaient à la recherche d’une expérience plus locale et authentique.
  • 23 % des Français estiment que les établissements durables ont un meilleur impact sur la communauté locale.

Parmi les voyageurs français, 63 % prévoient de séjourner dans un établissement durable au moins 1 fois au cours de l’année à venir. Il reste donc des efforts à fournir pour faciliter la recherche de séjours plus durables pour tous et toutes. Parmi les voyageurs qui n’ont pas séjourné dans un hébergement durable au cours de l’année passée, 30 % déclarent qu’ils ne connaissaient pas l’existence de tels hébergements Cette étude souligne donc l’importance de rendre transparentes et compréhensibles les informations relatives à la durabilité des établissements pour tous les voyageurs.

Destinations moins fréquentées et voyages en basse saison

La volonté d’éviter les destinations les plus populaires et les plus fréquentées fait consensus parmi les voyageurs français : pour éviter le tourisme de masse, un quart d’entre eux ont ainsi voyagé durant la basse saison (25%) ou bien dans une destination moins prisée (23%) au cours des 12 derniers mois. C’est dans cet état d’esprit que 31 % des sondés annoncent qu’ils seraient à l’avenir disposés à voyager exclusivement en basse saison pour éviter la foule. Près d’un tiers (29 %) seraient même prêts à choisir une autre destination que celle qu’ils préfèrent pour éviter le tourisme de masse.

D’un autre côté, 42 % des personnes interrogées déclarent avoir du mal à trouver des destinations qui soient à la fois attractives et moins fréquentées et 39 % ont l’impression qu’il n’est pas possible de trouver des options de voyage durables parmi les destinations touristiques très fréquentées. Ces chiffres démontrent que les plateformes de voyage ont une opportunité à saisir en travaillant avec les fournisseurs d’hébergements : d’une part, en les aidant à adopter davantage de pratiques durables, et d’autre part, en leur donnant de la visibilité pour aider les clients à découvrir d’autres destinations à des moments différents, sans faire de compromis sur la qualité de l’expérience.

Liens avec la culture et les communautés locales

La philosophie du tourisme régénérateur influence les choix des voyageurs. En effet, 64 % d’entre eux expliquent vouloir laisser les endroits qu’ils visitent dans un meilleur état que celui dans lequel ils les ont trouvés, tandis que plus des deux tiers (68 %) souhaitent vivre des expériences locales authentiques. Malgré cette volonté d’échange et de connexions humaines, 36 % des voyageurs indiquent qu’ils ne savent pas comment trouver des activités leur assurant d’avoir un impact positif sur la communauté locale.

Un moment charnière pour les transports

Les transports sont pris en compte par les voyageurs dans l’équation durable de leur expérience, tant par rapport à leur façon de voyager, à la distance qu’ils parcourent et à leurs déplacements une fois arrivés à destination. Près d’un quart d’entre eux (24 %) expliquent qu’ils ont choisi de voyager dans une destination plus proche de chez eux afin de réduire leur empreinte carbone. Au moment de réserver des transports pour leurs voyages, 28 % des personnes interrogées recherchent activement des informations liées à l’impact environnemental de ces derniers. En outre, les 27 % de voyageurs qui affirment que la durabilité ne joue aucun rôle au moment de choisir un moyen de transport sont néanmoins satisfaits de savoir que le transport qu’ils ont réservé a mis en place des pratiques durables. Ces chiffres ouvrent un large éventail de possibilités pour accroître la prise en compte d’options plus durables tout au long du voyage.

Une progression vers des voyages plus durables pour tous et toutes Plus de 100 000 établissements dans le monde sont désormais reconnus pour leurs pratiques durables et marqués d’un badge Établissement Voyage Durable sur Booking.com. L’entreprise a également continué à augmenter le nombre de certificats et de labels délivrés par des organismes tiers : Green Tourism, Green Hospitality, Fair Trade Tourisme…

Les opérations de Booking.com sont restées neutres en carbone en 2021 et la société utilise 100 % d’électricité renouvelable depuis fin 2021. Cette étape importante a été entreprise dans le cadre du Plan d’action pour le climat récemment publié par Booking Holdings. Premier du genre pour une société mondiale de voyages en ligne, ce Plan d’action pour le climat sert de cadre stratégique à la manière dont Booking Holdings entend rendre ses activités, ses services et le secteur du voyage plus durables.. Conformément aux définitions et aux mesures établies par l’initiative Science Based Targets (SBTi), le Plan d’action pour le climat de Booking Holdings définit des objectifs ambitieux qui visent à aider l’entreprise à réduire de 95 % ses émissions de scope 1 et 2 d’ici à fin 2030, de 50 % ses émissions de scope 3 d’ici à 2030 et d’atteindre le zéro émission nette d’ici à 2040.

« Pour réagir à la pression qui pèse sur les ressources naturelles et à l’impact indéniable de notre mode de vie sur l’environnement, nous nous engageons pleinement à mener le secteur du voyage vers une trajectoire plus responsable et plus soucieuse de l’environnement » a déclaré Glenn Fogel, PDG de Booking.com. « Nos objectifs sont ambitieux. Mais grâce à notre collaboration avec différents partenaires du secteur et à la passion de nos employé(e)s pour l’innovation, nous pouvons continuer à faire en sorte qu’explorer le monde soit à la portée de tous et de toutes, et ce, de manière plus responsable et plus durable. »

Télécharger le rapport 2022 : https://www.bookingholdings.com/sus...



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales