Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Booking.com prédit une "guerre des prix exacerbée" avec la fin de la parité (...)

Booking.com prédit une "guerre des prix exacerbée" avec la fin de la parité tarifaire

Le site de réservation en ligne Booking.com a indiqué mercredi à l’AFP que l’adoption par les parlementaires du "contrat de mandat" et l’annulation de la clause dite de parité tarifaire qui lie les plateformes de réservation en ligne aux hôteliers risquaient de conduire à une "guerre des prix exacerbée".

Les sénateurs, suivis la semaine dernière par les députés, ont adopté un amendement au projet de loi Macron interdisant la clause de parité tarifaire, ce qui permet désormais aux hôteliers d’afficher sur leurs canaux online et offline un prix inférieur à celui qu’ils proposent aux centrales de réservation en ligne.

L’amendement prévoit également la mise en place d’un "contrat de mandat" qui régira dorénavant les relations entre les hôteliers et les OTA, et empêchera ces derniers d’indiquer un prix inférieur à celui pratiqué par les hôteliers.

Dans un communiqué, Carlo Olejniczak, directeur régional pour la France, l’Espagne et le Portugal de Booking.com, a estimé "qu’en l’état, cet article promeut une dérégulation des tarifs qui risquerait de conduire à une guerre des prix exacerbée, opaque, affectant les marges des hôtels et au final la qualité de l’offre".

En avril, l’Autorité de la concurrence avait annoncé à l’issue d’une procédure de négociations de près de deux ans que Booking.com, qui détient les deux tiers du marché en France, n’empêcherait plus les hôteliers qui souhaitent utiliser ses services de pouvoir proposer sur d’autres plateformes de réservation ou directement sur place, par téléphone ou par mail des tarifs inférieurs à ceux qui figurent sur son site.

"L’Autorité de la concurrence française a récemment accepté des engagements pour une restriction mesurée de la parité tarifaire, une décision que nous soutenons", a déclaré Carlo Olejniczak. "Sa décision préserve un équilibre entre l’intérêt du consommateur et la maîtrise de leurs tarifs en ligne par les hôteliers, en accroissant la concurrence entre plateformes de réservation en ligne", a-t-il ajouté.

"La fin complète de la parité tarifaire est un jeu de chamboule-tout pour les hôteliers indépendants qui vont souffrir", a précisé à l’AFP un porte-parole de Booking. "Les moteurs de comparaison vont faire ce qu’ils veulent, car il y aura toujours des moyens d’avoir des prix différenciés, des réductions, cela va faire une pression débridée sur les prix", a-t-il expliqué, n’excluant pas un recours du groupe, une fois la loi adoptée.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales