Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Bretagne gagnante, Côte d’Azur et île-de-France en baisse… une saison (...)

Bretagne gagnante, Côte d’Azur et île-de-France en baisse… une saison touristique inégale

La saison touristique a été inégale d’une région à l’autre en France, selon les estimations provisoires du cabinet Protourisme et les chiffres officiels disponibles.

La Bretagne, la Normandie et l’Alsace ont globalement bénéficié d’un temps acceptable et les nuitées y sont en hausse, mais les autres grandes destinations touristiques sont en baisse sur l’été, selon Protourisme, qui évoque entre -2% et -4% de recul des nuitées.  L’office du tourisme de Bretagne souligne que si la fréquentation a progressé, les dépenses des touristes sont en revanche en baisse.  La Côte d’Azur parle d’"une saison contrastée dans un contexte difficile" avec une baisse de fréquentation "de l’ordre de 2%", dans son bilan publié mercredi. Les étrangers sont venus moins nombreux et les dépenses des touristes français ont chuté. 

Le Comité régional du tourisme de Provence-Côte d’Azur (PACA) évoque même une saison estivale "morose", dans un bilan jeudi. Le mois de juillet a été "très compliqué", avec une baisse de 3% dans l’hôtellerie et de 7% dans les campings, mais août a été "relativement bon".   A Paris et en Ile-de-France, la fréquentation est restée stable en juillet-août, selon le Comité régional du tourisme et l’Office de tourisme de Paris. Et dans certaines grandes villes comme Lyon, Bordeaux, Nice ou Aix-en-Provence, elle a aussi été satisfaisante.  Mais en montagne dans la région Rhône-Alpes, la baisse des nuitées est drastique sur juillet-août, selon Protourisme, le recul serait "à deux chiffres".  Pour le Comité régional du tourisme Rhône-Alpes, la montagne est "clairement la première à pâtir du mauvais temps". 

En Savoie et Haute-Savoie, la fréquentation a chuté de 5 à 8% par rapport à l’an dernier, selon Vincent Rolland, président de Savoie-Mont-Blanc Tourisme. Le taux d’occupation des lits recule jusqu’à -5%. 

L’activité a aussi été "morose" en Languedoc-Roussillon en juillet : sur 2.500 entreprises interrogées, 61% ont vu leur activité baisser, selon une enquête officielle. Les chiffres d’août ne sont pas disponibles. 

En Midi-Pyrénées, le comité régional évoque "un démarrage lent" de la saison estivale, une baisse en juillet puis un "rééquilibrage" en août, avec une clientèle étrangère en hausse mais qui ne compense pas la baisse des Français. Les campings sont "frustrés". 

L’été a été difficile en Aquitaine, selon le Comité régional du tourisme, avec une avant-saison stable et une haute-saison en recul. Les professionnels constatent une "diminution des durées de séjour et des dépenses". Les opérateurs touristiques sur le littoral, dans le thermalisme, l’oenotourisme et les activités de sports et loisirs sont les plus touchés. Classé à l’Unesco, Bordeaux s’en tire bien. Les étrangers les plus au rendez-vous en Aquitaine restent les Britanniques, suivis par les Allemands, les Néerlandais et les Espagnols. 



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales