Accueil > Installations et fournitures > Généralités > Chauffage au bois : interdiction d’utiliser des cheminées ouvertes dès le 1er (...)

Chauffage au bois : interdiction d’utiliser des cheminées ouvertes dès le 1er janvier 2015 en Île-de-France

Cette mesure appliquée dès le 1er janvier vise principalement à diminuer les niveaux de concentration de particules fines dans l’air ambiant. À ce titre, elle s’inscrit dans le projet de Plan de Protection de l’Atmosphère pour l’Île-de-France, qui met en place des actions de réduction des émissions sur tous les secteurs émetteurs (trafic routier, industrie, agriculture, trafic aérien...).

Lorsqu’il est brûlé dans de mauvaises conditions, le bois ne permet pas un chauffage efficace et génère de fortes émissions de particules fines. En Île-de-France, le bois représente plus de 90% des émissions de particules fines du secteur résidentiel alors qu’il ne représente que 4% des besoins de chauffage. Le chauffage au bois contribue ainsi à hauteur de 23% aux émissions totales de PM10 (particules d’un diamètre inférieur à 10 microns) en Île-de-France, soit autant que l’échappement des véhicules routiers. Les foyers ouverts constituent plus de la moitié de ces émissions dues au chauffage au bois, car ils émettent 8 fois plus de particules qu’un foyer fermé avec un insert performant, pour une même quantité d’énergie consommée. L’application totale de la mesure permettrait de réduire de 61% les émissions de particules du secteur résidentiel francilien en 2020 par rapport à 2008 !!

Qu’est-ce qu’une cheminée ouverte ?

Dans une cheminée à foyer ouvert, il n’y a pas de vitre de protection ni d’enceinte de combustion fermée : le bois brûle à l’air libre. La combustion se fait dans des conditions physiques inadaptées. Le plus souvent, elle est reliée à l’extérieur par un conduit maçonné. Le rendement de ce type de cheminée est faible de 15% à 20% (un chauffage bois moderne, inserts ou foyer fermé, a un rendement de l’ordre de 85%) ; enfin, plus le conduit sera haut, plus l’appel d’air sera important (appelé aussi « tirage ») et sera source de dépenses importantes (consommation bois et renouvellement air donc apport d’air froid du fait de la circulation de l’air engendré par le tirage).

Qui sera concerné le 1er janvier 2015

À cette date, à Paris et sur 435 communes de la proche banlieue, l’utilisation des cheminées à foyer ouvert et d’appareils peu performants sera totalement interdite en vertu du plan de protection de l’atmosphère (paris et agglomération parisienne). Pour l’île de France, dans la zone sensible en rouge hors Paris, seuls les appareils à foyer fermé et avec un certain niveau de performances seront autorisés. C’est-à-dire les poêles ou inserts doté d’un bon rendement énergétique et émettant peu de polluants atmosphériques, seront autorisées (en particulier : les équipements bénéficiant du label de qualité Flamme Verte 5 étoiles).

Rappelons que l’utilisation des foyers ouverts était déjà limitée à Paris depuis 2007 au chauffage d’appoint et à des fins d’agrément. Hors de la zone sensible (en zone verte), il est fortement recommandé de ne pas brûler du bois dans un foyer ouvert ou dans un appareil peu performant.

Un problème de santé publique

Cette mesure vise principalement à participer à la diminution des niveaux de concentration de particules fines (PM10 : particules d’un diamètre inférieur à 10 microns) dans l’air ambiant. Ces particules réduisent l’espérance de vie de 6 mois dans l’agglomération parisienne (et sont responsables de 42 000 morts prématurées par an en France). Les foyers ouverts : c’est plus de la moitié de ces émissions dues au chauffage au bois, avec en moyenne 8 fois plus de particules qu’un foyer fermé avec un insert performant, (pour une même quantité d’énergie consommée).

  • Comment faire évoluer mon ancienne cheminée ouverte :

- Obturation du conduit et la cheminée devient ornementale ;

- Conservation de l’existant et rénovation de la cheminée en y glissant un insert ;

- Démolition et construction d’une nouvelle cheminée ou mise en place d’un poêle.

Et pour cela, ajoutons que le chauffage au bois et notamment chaudière et poêles à haut rendement sont éligibles au crédit d’impôt et autres certificat d’économie d’énergie (CEE).



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales