Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Comprendre > Classement hôtelier : de nouveaux critères obligatoires incluant le (...)

Classement hôtelier : de nouveaux critères obligatoires incluant le développement durable

À compter du 1er avril 2022, un nouveau classement hôtelier entrera en vigueur, qui renforce le chapitre « Accessibilité et développement durable » de l’ancien classement. En particulier, de nouveaux critères apparaissent sur la réduction à la source et le tri des déchets.

Publié au Journal Officiel fin 2021[1], le nouveau classement hôtelier répond d’abord à une logique de mise à jour régulière : le code du Tourisme prévoit une révision de ses critères tous les cinq ans et la dernière datait d’avril 2016. La révision de 2022 est aussi l’occasion de supprimer certains critères devenus obsolètes, comme la mise à disposition d’une radio, un lecteur DVD, une console de jeux vidéo, un fax ou une imprimante dans la chambre, un bidet dans la salle de bain, etc.[2] Ensuite, le nouveau classement hôtelier répond à l’ambition de « faire de l’Hexagone la première destination touristique mondiale durable d’ici 2030 ». C’est l’ambition du plan « Destination France » de reconquête et de transformation du tourisme, un secteur fortement touché par la crise sanitaire. Annoncé en novembre 2021 par Jean Castex, le plan « Destination France » repose sur quatre piliers dont celui d’engager la transformation durable du secteur[3].

Les nouveaux critères répondent enfin à une attente croissante des Français en développement durable : selon le dernier baromètre C10, 74 % des Français citent au moins une dimension RSE comme critère de choix d’un établissement d’hôtellerie-restauration. En tête de liste, on retrouve l’affichage de la traçabilité des produits (86 %), le fait de privilégier des producteurs locaux (85 %), limiter le gaspillage alimentaire (83 %) et supprimer les plastiques à usage unique comme les gobelets ou les pailles (80 %)[4].

Quels sont les critères et les justificatifs attendus ?

Les critères du classement hôtelier fixent des exigences sur le niveau de confort et la qualité de service, contrôlées tous les cinq ans par un organisme de contrôle accrédité par le Cofrac[5]. Au chapitre « Accessibilité et développement durable », la section « Gestion des déchets » compte maintenant 8 critères, dont quatre sont obligatoires :

1) Réduction des déchets Mise en œuvre d’au moins une mesure de réduction des déchets

2) Tri et recyclage Existence d’un système de tri des déchets à disposition de la clientèle

3) Produits d’entretien Utilisation d’au moins un produit d’entretien respectueux de l’environnement

4) Produits d’accueil Présence d’au moins deux produits d’accueil écologiques dans la salle de bains

Pour respecter les nouveaux critères du classement hôtelier sur les déchets, le passage à l’action est plus ou moins simple selon les rubriques :

Pour les produits d’accueil et d’entretien écologiques, de nombreuses solutions sont maintenant disponibles sur le marché :

Soit des solutions « classiques » mais labellisées : shampoing Ecocert, nettoyant multi-usage Ecolabel européen, etc.

Soit des solutions plus innovantes et « zéro déchet », notamment pour le ménage : produits do it yourself (comme Blue), centrales de nettoyage à l’ozone (comme Tersano) ou à la vapeur (comme Vapodil), etc.

Pour la réduction à la source des déchets, le travail est nécessairement plus long parce que tous les postes d’achat d’un hôtel sont concernés.

[1] Arrêté du 29 décembre 2021 fixant les normes et la procédure de classement des hôtels de tourisme.

[2] https://www.gni-hcr.fr/reglementati....

[3] Dossier de presse « Destination France ».

[4] https://www.neorestauration.com/art...



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales