Accueil > labels, certification R.S.E > Labels pour l’hôtellerie et la restauration > Clef Verte : pour 2013, plus de 100 établissements d’hébergement (...)

Clef Verte : pour 2013, plus de 100 établissements d’hébergement supplémentaires labellisés

Progressant de manière permanente depuis sa création en 2005, le label Clef Verte « hôtelier » avance d’année en année. Et les restaurants peuvent eux aussi désormais se porter candidats.

Pour 58,2 % des Français le critère environnemental est un facteur de choix prédominant dans le choix de leur hébergement de vacances (sondage BVA opinion en avril 2011). Pour répondre à cette demande croissante, et même s’il ne s’agit pas pour l’heure d’un raz-de-marée, les hôtels se dirigent de plus en plus vers les labels, en particulier la Clef verte qui reste le plus simple accessible. Ainsi, parmi les 160 établissements d’hébergements touristiques français (hôtels, campings, gîtes, chambres d’hôtes, résidences de tourisme, auberges de jeunesse) qui se sont portés candidats en 2012 pour obtenir la Clef Verte 2013, 115 ont reçu le label.

Inciter chaque hôtelier "à une gestion environnementale raisonnée"

« Avec un nombre de lauréats Clef Verte hôteliers toujours croissant, les hôtels représentent aujourd’hui un vecteur de sensibilisation incontournable. Au lancement de la Clef Verte France aux hôtels en 2005, le palmarès comptait 5 lauréats. En 2009, le nombre d’hôteliers labellisés a été multiplié par 10 puis par 4 en 2012 avec près de 300 hôtels labellisés ! Le tourisme d’affaire et de loisir permet aux hôteliers de toucher une clientèle diversifiée. Notre objectif est d’inciter chaque hôtelier, ainsi que ses prestataires, à une gestion environnementale raisonnée et d’étendre ces préoccupations au coeur des foyers par le biais d’une sensibilisation incitative et positive », expliquent les responsables.

Nouveauté : les restaurants peuvent participer

Après une phase pilote en 2011, les restaurants font également partie désormais des établissements pouvant être labellisés. « Nous souhaitons promouvoir les démarches de développement durable dans la restauration. Le cahier des charges est constitué de 8 grandes familles de critères. Outre la gestion du bâtiment (eau, énergie, déchets, produits d’entretiens), la formation du personnel et l’information des clients, la Clef Verte porte une attention toute particulière à la provenance, à la saisonnalité et à la qualité environnementale des aliments cuisinés », poursuivent les initiateurs du projet. Pour 2013, 6 restaurants ont rejoint le réseau. Mais il ne s’agit bien sûr que d’un début.

7 enjeux majeurs

Le label clef verte est attribué chaque année « par un jury indépendant constitué d’experts et de professionnels du tourisme et de l’environnement ». Dans le cadre de leur « examen », tous les candidats reçoivent une visite d’audit durant l’été. Puis leur dossier est examiné par le jury. Les critères d’attribution concernent aussi bien l’éducation au développement durable que la réduction de l’impact de l’activité sur l’environnement. Tout le travail s’articule ainsi autour de 7 enjeux majeurs :
- La politique environnementale via une gestion environnementale raisonnée et l’implication des collaborateurs.
- La sensibilisation des clients en participant à une dynamique positive : respect de la nature, la faune et la flore, consommation raisonnée en eau et électricité, possibilité de trier leurs déchets.
- La gestion de l’eau, via l’équipement de l’établissement en robinets économiseurs d’eau, l’arrosage raisonné, le relevé régulier des compteurs.
- La gestion de l’énergie, à travers l’utilisation d’ampoules économes, l’isolation des bâtiments, l’utilisation d’énergies renouvelables, le relevé des compteurs électriques.
- La gestion des déchets, par la collecte sélective, l’absence de vaisselle jetable, la réduction des volumes à la source.
- Les achats responsables, via l’achat de produits d’entretien éco-labellisés, de produits alimentaires locaux ou issus de l’agriculture biologique ou du commerce équitable.
- Un cadre de vie respectueux de son environnement et propice au partage des ressources naturelles.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales