Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Comment rationaliser l’usage de l’eau ?

Comment rationaliser l’usage de l’eau ?

Un grand nombre de solutions peu onéreuses existent pour venir à bout du gaspillage de l’eau potable dont les ressources s’amenuisent de jour en jour.

En premier lieu, l’adduction de l’eau potable doit être efficace en effectuant une installation qui aura été bien conçue en assurant une bonne qualité de l’eau depuis le compteur, jusqu’aux divers points de puisage. Elle évite les bras morts, la corrosion découlant de la présence de métaux différents ainsi qu’une éventuelle mauvaise qualité provenant de matériau comme le plomb ou d’une souillure par des eaux non potables (eaux de pluie...). La surveillance et la maintenance du réseau seront facilités par une installation identifiable et accessible rapidement, ce qui réduit la destruction lors de nécessaires interventions. L’installation doit-être régulièrement surveillée et à la moindre fuite, il faut intervenir pour éviter un gaspillage conséquent de l’eau potable ainsi qu’une perte d’argent non négligeable. D’autre part, la mise en place de divers dispositifs n’entraîne que de petits investissements et peuvent être entrepris comme :

  • La robinetterie équipée de limiteurs de débit (mousseurs) et des accessoires qui devront privilégier la douchette économique, le mitigeur thermostatique ou encore le robinet automatique.
  • Des équipements économes en eau pour un service équivalent, en installant des toilettes à rinçage économique (3-6 litres d’eau), à dépression ou des urinoirs sans eau ainsi que des baignoires ergonomiques en plus des douches.
  • La prévision d’un approvisionnement alternatif en eau en récupérant les eaux de pluie pour un usage ne nécessitant pas d’eau potable.
  • En s’informant sur la possible mise en oeuvre de la récupération des eaux grises.

Tous ces dispositifs pour économiser l’eau, aussi bien en éco-rénovation, qu’en éco-construction, n’engagent que de petits surcoûts d’investissement, de part leur relative simplicité, leur durée de vie et leur peu d’entretien, qui sont couverts par les économies qu’ils génèrent.

On s’aperçoit ainsi que l’utilisation de l’eau comme vecteur de nettoyage, ayant entraîné l’invention du tout à l’égout et qui paraissait la solution idéale et optimale dans la gestion de l’hygiène au XIXème et au XXème siècles, n’est plus forcément soutenable en l’état, et pose certainement la question de l’assainissement dans son ensemble pour mieux préserver les ressources.

Quelques chiffres :

1 chasse d’eau= 6 litres

En moyenne 1 personne/nuitée=6 chasses

Soit 13 140 litres/personne/an



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales