Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Consommation responsable : Français et Européens ne sont pas les meilleurs (...)

Consommation responsable : Français et Européens ne sont pas les meilleurs élèves...

Le nombre de consommateurs européens qui sont prêts à dépenser plus pour des produits respectueux de l’environnement a presque doublé en 18 mois. Cependant, nous restons moins disposés à le faire que les habitants de la majorité des autres régions du monde....

Les préoccupations environnementales des consommateurs internautes européens sont de plus en plus visibles dans leur comportement d’achat et les passages en caisse selon une enquête en ligne de Nielsen, leader de l’information et des “insights” sur ce que voit et achète le consommateur. Etablie auprès de plus de 29 000 internautes de 58 pays, cette enquête montre que “plus d’un européen sur trois (37%) choisit des produits plus respectueux de l’environnement malgré des prix plus élevés” Ils étaient seulement 20 % il y a à peine 18 mois.

Les consommateurs Turcs sont les plus “écolos” d’Europe

Cependant, “les européens sont moins susceptibles de laisser les préoccupations environnementales déterminer quels produits acheter que la moyenne mondiale (46%). Bien qu’ils soient plus enclins que les Nord-Américains (30%) à opter pour des produits plus écologiques même plus chers, ils le sont moins qu’en Asie Pacifique (55%), au Moyen Orient/Afrique (51%) ou encore en Amérique Latine (46%)” note Nielsen. Parmi les 30 pays européens sondés, ce sont les consommateurs turcs qui se montrent les plus susceptibles de le faire (68%). Au niveau mondial, ils sont juste derrière l’Inde et le Vietnam au niveau mondial (tous deux à 71%). Les Ukrainiens (63%) et les Russes (60%) sont deux autres pays européens parmi les 10 pays du monde les plus susceptibles de “choisir des options plus respectueuses de l’environnement malgré le surcoût”. En revanche, les Portugais, les Espagnols et les Irlandais (23%) sont les moins enclins de le faire. Les Français et lesBritanniques (tous deux à 25%) étant également à la traîne dans ce classement.

La moitié des consommateurs européens disposant d’un accès Internet changent leur mode de vie

“L’engagement croissant de l’Europe pour changer les comportements d’achat afin de réfléchir sur les préoccupations environnementales reflète la tendance mondiale, cependant, l’impact sur la distribution est encore nettement plus faible que dans la plupart des régions du monde” explique Christophe Cambournac, Président Nielsen Europe. “La prévalence croissante au cours des 18 derniers mois à payer plus pour les versions écologiques de produits est particulièrement notable compte tenu du contexte de préoccupations actuelles concernant l’économie et les revenus serrés des ménages,” ajoute-t-il. Il ressort par ailleurs de cette enquête que la moitié (49%) des consommateurs européens disposant d’un accès Internet changent leur mode de vie “pour préserver l’énergie et réduire leurs émissions de carbone”. C’est moins que la moyenne mondiale (58%). Les consommateurs d’Amérique Latine sont les plus susceptibles (67%) d’agir tandis que les nord-américains, comme avec les comportements d’achat, sont ceux montrant le moins de fibre écologique (43%). En Europe, les consommateurs turcs sont encore les plus ouverts. les deux tiers (65%) ont changé de mode de vie selon leurs préoccupations environnementales – suivis de près par les Grecs et les Bulgares (64%). Les Norvégiens, à une certaine distance, sont les moins enclins à faire cela (16%) suivis par la République Tchèque (30%) et la Lettonie (32%). Avec un score de 56% les Français sont proches de la moyenne mondiale. Globalement, ce sont les consommateurs thaïlandais (76%) et mexicains (74%) qui sont les plus enclins à changer de style de vie pour préserver l’énergie et réduire les émissions de carbone.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com

Copyright hotelseconews.com Mentions légales