Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Comprendre > Deloitte publie son étude sur l’industrie hôtelière Européenne

Deloitte publie son étude sur l’industrie hôtelière Européenne

Pour la troisième année consécutive, Deloitte publie son étude sur l’industrie hôtelière Européenne. L’enquête présente le point de vue d’un échantillon de personnalités du secteur de l’hôtellerie, notamment des propriétaires, des exploitants, des prêteurs, des développeurs et des investisseurs.


- Perturbation et reprise

Pour 48% le secteur de l’hôtellerie devrait retrouver les nveaux de performances de 2019 en 2023.

- Activité en difficulté

Alors que plus d’un tiers de nos répondants ne s’attendent pas à voir des activités en difficulté à court terme, 42% s’attendent à ce qu’elles émergent au premier semestre 2022 et 16% au second semestre 2022.

- Principales priorités

En ce qui concerne les enseignements tirés de la pandémie, les responsables du secteur de l’hôtellerie et de la restauration interrogés dans le cadre de notre enquête ont classé la capacité de leur personnel à s’adapter, à se former et à assumer de nouveaux rôles comme le facteur le plus important pour aider leur organisation à faire face aux prochains bouleversements.

- Opportunité d’investissement

Les appartements avec services (43%) et les hôtels (32%) restent les catégories d’actifs européens les plus attrayantes pour l’investissement en 2022.

- Risques pour les cinq prochaines années

Les dirigeants interrogés s’attendent à ce que les principaux risques pour leur secteur d’ici 5 ans concernent les talents et l’impact continu de la pandémie sur la prévisibilité de la demande. L’augmentation des frais de personnel a connu une forte hausse en tant que risque important dans l’enquête de cette année.

- Action contre le changement climatique

Alors que les actionnaires et les parties prenantes considèrent ces actions comme essentielles, 49% pensent que les consommateurs sont prêts à payer plus cher pour des produits et services durables.

- Top 10 des villes européennes pour investissement

Amsterdam conserve de justesse la première place pour la 6e année consécutive en tant que ville européenne la plus attractive pour les investissements hôteliers en 2022. Si Londres conserve sa deuxième place, Madrid passe de la 10e à la 3e place en 2022. Lisbonne et Barcelone sont devenues plus attractives pour les investisseurs hôteliers, gagnant deux places, et sont désormais quatrième et cinquième du classement, devant Paris.

- Financement du marché hôtelier européen

Le capital-investissement reste la source privilégiée de capitaux propres pour les acquisitions d’hôtels en Europe, mais les fonds immobiliers et les sociétés de placement immobilier, ainsi que les fonds hôteliers, devraient occuper une place plus importante en 2022.

  • 74 % s’attendent à ce que les investissements hôteliers proviennent de sources nationales en Europe. Une augmentation de l’activité d’investissement est attendue au Royaume-Uni et en Amérique du Nord.
  • 72% considèrent les prêts bancaires de premier rang comme la source la plus courante de financement par emprunt, mais les gestionnaires d’actifs immobiliers et les prêteurs directs devraient gagner en importance (passant respectivement de 40% à 59% et de 30% à 42% par rapport à l’année précédente).

On peut observer la chute de Paris de la 3e à la 6e place et la montée en puissance de Madrid de la 10e à la 3e place. La levée des restrictions sanitaires différentes dans chaque pays a eu une influence considérable sur le classement. Il est important de souligner que Paris reste Paris et que la France a toujours su rebondir. Il ne serait donc pas étonnant de voir Paris revenir dans le top 3 l’année prochaine. Joanne Dreyfus, Associée, responsable transport, hospitalité et service



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales