Accueil > actualités reportages > Initiatives > L’affichage environnemental, « levier de la compétitivité écologique et (...)

L’affichage environnemental, « levier de la compétitivité écologique et économique »

Personne n’échappera au développement durable. Delphine Batho le confirme elle-même : la ministre a bien l’ambition de généraliser l’affichage environnemental, en particulier donc pour les hôtels. Cette obligation serait précédée d’une phase durant laquelle l’affichage serait « volontaire ».

Ca se confirme : issu du Grenelle de l’environnement et testé en 2011-2012, notamment par des hôteliers volontaires, l’affichage environnemental pourrait s’adresser à tous dans un avenir assez proche. En effet, à l’occasion du « Forum entreprises » organisé par le Commissariat général du développement durable, en ce mois de février, la ministre de Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Delphine Batho, a « ouvert la perspective d’une généralisation » de cet affichage, affichage qualifié de « première mondiale » par le ministère. Elle a également souligné que la question est au programme de la « transition écologique » et que « des propositions concrètes sont attendues pour l’automne ». Initialement, on parlait du premier semestre.

Valoriser les efforts et les atouts de son offre auprès des consommateurs

« L’affichage environnemental, au premier rang desquels figure le bilan carbone des produits, peut être un outil majeur de la transition écologique, pour améliorer l’information des consommateurs et ainsi orienter la consommation et la production », expliquent le ministère, ajoutant : « Il s’agit d’un levier au service de la compétitivité économique et écologique des entreprises ». Outre les hôteliers, l’affichage environnemental a également été testé dans l’agroalimentaire, le textile, l’ameublement, la beauté ou encore l’hygiène. Trois rapports vont au total en découler : rapport des consommateurs, rapport d’expérimentation des entreprises, rapport de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Tous seront transmis au Parlement. Selon le rapport concernant les entreprises, l’expérimentation de cet affichage a permis de « mettre en évidence l’opportunité qu’offre la superposition de trois démarches complémentaires au sein de l’entreprise » :
- Les analyses de cycle de vie (ACV) pour mesurer la performance environnementale,.
- L’éco-conception pour améliorer cette performance et se différencier via des innovations à plus-value environnementale.
- L’affichage pour valoriser ces efforts et les atouts de son offre auprès des consommateurs.

« Anticiper une généralisation européenne »

Delphine Batho a également indiqué que la généralisation de l’affichage environnemental aurait lieu après « une première phase durant laquelle il pourrait d’abord être volontaire ». L’objectif est « d’anticiper une généralisation européenne, et que la France soit un leader mondial dans ce domaine ». Il faudra bien sûr au préalable « lever les nombreux obstacles techniques, de standardisation de l’affichage comme des référentiels, et définir des modalités adaptées pour chaque secteur en veillant à une information claire et lisible du consommateur », ajoute le ministère.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales