Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Développement durable en Polynésie : les hôtels InterContinental, The Brando (...)

Développement durable en Polynésie : les hôtels InterContinental, The Brando & Les Maitai s’engagent

Le groupe Pacific Beachcomber comprend les 4 hôtels InterContinental de Polynésie française (Tahiti, Moorea, 2 à Bora Bora), les 3 hôtels Maitai (Bora Bora, Rangiroa et Huahine) et l’hôtel The Brando à Tetiaroa. Le groupe met en place divers concepts, actions, pratiques et innovations au sein de ses établissements pour apporter une contribution concrète au développement durable.

En tant que société mère de l’hôtel The Brando et d’autres holdings dans le secteur du tourisme, la mission de Pacific Beachcomber consiste à offrir des expériences de voyage authentiques et enrichissantes à ses clients, tout en veillant à ce que l’avenir des îles et des communautés soit aussi riche que leur passé. Cela passe par le renforcement de leur résilience au réchauffement climatique, par la valorisation de leur splendeur naturelle et de leur précieuse biodiversité, par le respect de la culture, de l’accueil et des traditions de Polynésie et par le partage des retombées économiques avec les populations.

Les objectifs de Pacific Beachcomber

- Promouvoir le patrimoine naturel et culturel

L’objectif est de sauvegarder l’essence-même du tourisme, qu’il s’agisse de sites sauvages exceptionnels ou de symboles culturels historiques et d’encourager la protection à long terme de l’extraordinaire diversité de la planète.

- Des pratiques respectueuses de l’environnement

Le passage progressif aux énergies renouvelables, le recyclage des eaux grises et l’interdiction des plastiques à usage unique (notamment les bouteilles d’eau) sont autant de voies empruntées par le groupe pour atténuer l’impact des voyageurs.

- Des retombées directes pour la population locale

La formation et le renforcement des compétences, l’équité des rémunérations et des avantages, l’aide au développement ainsi que les initiatives en matière de santé et d’éducation, des contributions au bien-être des populations locales.

Des exemples d’actions du groupe :

  • Plus de 80% de l’éclairage des établissements est un éclairage à LED ; des capteurs de mouvement équipent les sites et des capteurs de porte pour la climatisation.
  • Tous les établissements conduisent des programmes de réduction et de recyclage des déchets. Ils utilisent tous des produits d’entretien écologiques.
  • Plus de 60 ruches réparties sur les différents établissements produisent plus d’une tonne de miel bio chaque année. Plusieurs des établissements disposent de potagers biologiques qui alimentent leurs restaurants.
  • Six des établissements participent à des programmes de restauration et de transplantation corallienne.
  • Chacun des établissements dispose d’un responsable développement durable et d’une « Green Team » dédiée au développement de projets visant à renforcer les efforts de durabilité sur zone et à former le personnel en conséquence.
  • Les clients peuvent aussi s’initier à l’artisanat traditionnel avec des artisans locaux, comme le tressage de feuilles de cocotier, la confection de paréos, la préparation de la spécialité culinaire locale, le poisson cru...
  • Le groupe participe à l’éradication des espèces invasives, à la sauvegarde de l’habitat naturel des oiseaux de mer et à la protection des sites de pontes des tortues marines, des crabes de cocotier.
  • Le modèle d’approvisionnement du groupe Pacific Beachcomber donne la priorité aux produits d’origine locale.
  • Pacific Beachcomber propose des stages dans le tourisme qui permettent aux étudiants locaux d’acquérir une expérience, d’accéder à des opportunités de carrière.
  • Leur partenaire, l’association, Te Mana O Te Moana dirige des programmes pédagogiques pour les élèves pour les sensibiliser à la conservation environnementale. Depuis 2004, 90 000 enfants ont participé aux programmes gratuits agrées par le Ministère de l’Education.
  • Planet Trekkers de l’InterContinental Moorea Resort & Spa ou encore Lagoon School de The Brando éduquent les enfants à la conservation des ressources naturelles à travers des activités pédagogiques interactives.

InterContinental - IHG

Dans le cadre de sa démarche d’innovation, le Bora Bora & Thalasso Spa s’est doté du premier système privé au monde de climatisation par l’eau de mer des profondeurs (Sea Water Air Conditioning, SWAC). Une technologie éco-responsable qui réduit l’impact environnemental en utilisant l’eau froide des profondeurs marines, qui a été répliquée au Brando. Tous les hôtels remettent des rapports mensuels sur leur consommation d’eau et d’énergie et sur leur gestion des déchets, afin de mesurer et de réduire leur impact environnemental dans le cadre du programme Global Green Engage d’IHG.

L’hôtel de Moorea, abrite l’association à but non lucratif Te Mana O Te Moana : dédiée à la protection de l’environnement marin, cette structure bénéficie du soutien du groupe Pacific Beachcomber et comprend un centre de soins qui a accueilli plus de 500 tortues malades ou blessées à ce jour, ainsi qu’une salle éducative dédiée aux enfants.

Pacific Beachcomber est aussi un acteur actif de projets de restauration corallienne, avec le soutien du CRIOBE et des spécialistes locaux. Ces projets visent la préservation des fragiles récifs bordant ses établissements. Les zones restaurées contribuent à la protection de plus de 200 espèces marines.

Maitai

La marque hôtelière Maitai compte 3 adresses : le Maitai Polynesia Bora Bora, le Maitai Lapita Village Huahine et le Maitai Rangiroa. Ces enseignes 3*, à l’emplacement idéal et au charme authentique sont membres du programme de contrôle environnemental et social EarthCheck, qui analyse la consommation d’énergie et d’eau, la gestion des déchets. Le Matai Bora Bora a obtenu le niveau Earth Check Platinium en 2019. La préservation de l’immense héritage culturel des îles fait elle aussi partie des valeurs intrinsèques portées par ces hôtels. Le Lapita Village Huahine s’élève sur un site archéologique datant de la plus ancienne civilisation de la Polynésie française et abrite un musée. À Rangiroa, les clients peuvent explorer les marae, anciens temples, ainsi que la culture de vie du peuple paumotu.

The Brando

C’est lors du tournage du film Les Révoltés du Bounty que Marlon Brando tombe sous le charme de la Polynésie française. Convaincu que l’atoll de Tetiaroa pourrait à la fois être un lieu de villégiature idyllique et un centre de recherche et de formation à la préservation environnementale, Marlon Brando s’adresse à Richard Bailey (PDG de Pacific Beachcomber) pour bâtir un éco-resort. The Brando, ouvert en juillet 2014, est l’incarnation de la vision ambitieuse de Marlon et abrite une éco-station, véritable “université de la mer” Tetiaroa Society, qui oeuvre pour la restauration et la protection de la beauté naturelle, la biodiversité et le patrimoine culturel de Tetiaroa à travers un engagement continu en faveur de la recherche scientifique, de l’éducation et des communautés.

The Brando a relevé les défis que représente l’exploitation d’un atoll privé, isolé, tel que Tetiaroa, grâce à des technologies à la pointe de l’innovation pour atteindre l’objectif de neutralité carbone. Premier domaine hôtelier de Polynésie française à recevoir la prestigieuse certification LEED Platinium.

The Brando et Tetiaroa Society travaillent à l’organisation d’un symposium en Polynésie française en 2021, intitulé Island Earth : « Unleashing the Ocean’s Potential ». Ce sommet réunira chefs d’entreprise, responsables d’organisations, leaders de communautés, scientifiques, étudiants... Il aura pour objectif l’adoption de programmes visant à sauvegarder les océans et exploiter leur potentiel de manière raisonnée, afin de relever les défis les plus difficiles, dans les domaines de l’énergie, l’alimentation, l’eau, la santé publique et le bien-être des communautés.



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales