Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > EDF poursuit son engagement pour la promotion des ampoules LED

EDF poursuit son engagement pour la promotion des ampoules LED

Engagé auprès du groupe Philips Lighting l’année dernière dans le cadre d’une campagne nationale de promotion des ampoules LED en proposant ces ampoules nouvelle génération à moins de 5 euros (soit 30% moins chères que leur prix moyen), le groupe EDF renouvelle cette opération avec deux nouveaux partenariats : Panasonic et Orsam.

L’objectif visé est d’accélérer le déploiement de ces ampoules à diode-électroluminescente plus respectueuses de l’environnement. Malgré un coût d’achat plus important, les ampoules LED permettent une réduction de plus de 80% de la consommation d’énergie par rapport aux ampoules à incandescence. Une LED consomme également jusqu’à dix fois moins qu’une lampe halogène, dure en moyenne quinze fois plus longtemps et s’allume instantanément. Néanmoins les LED ne représentent que 12,6% des ampoules utilisées en France pour une moyenne de 20% à l’échelle européenne. Un retard qui s’explique il est vrai par le faible coût de l’électricité dans notre pays, mais que le groupe EDF entend bien rattraper via cette campagne de financement. L’objectif du groupe EDF est donc ici de favoriser l’équipement des usagers en ampoules et lampes basse consommation et propose pour cela, en partenariat avec Panasonic et Orsam, des prix réduits pour plus d’un million d’ampoules LED.

Ampoules LED et Certificats d’économie d’énergie

Selon cet accord tout juste officialisé, le groupe EDF devrait financer à hauteur de 20 ou 30% la baisse des tarifs sur les LED et recevra en contrepartie des certificats d’économie d’énergie (CEE). Ainsi, la loi de programmation énergétique promulguée en 2005 soumet les vendeurs d’énergie “à une obligation d’économie d’énergie à réaliser auprès de tous leurs clients et sur leur propre patrimoine."

Le principe ici est donc d’obliger certains acteurs (les fournisseurs d’énergie) à réaliser des économies d’énergie et à encourager les autres acteurs par l’obtention d’un certificat. Les obligés peuvent soit réaliser eux-mêmes les mesures d’économie d’énergie, soit acheter des certificats aux non-obligés, soit payer une surtaxe à l’État. Cette surtaxe ou pénalité est évaluée à 20 euros le mégawattheure cumac (unité de mesure retenue pour les certificats d’énergie).

Dans le cadre de ce partenariat, chaque unité vendue rapportera 400 kilowattheures cumac (KWh cumac) en matière de certificats, “en vertu d’un processus de traçabilité particulièrement rigoureux“, précise Sylvie Jehanno, directrice clients chez EDF. Ces certificats d’économie énergie permettent ainsi aux énergéticiens de s’associer à des entreprises du secteur pour répondre à leurs obligations environnementales. EDF est actuellement le premier contributeur de CEE en France, avec l’équivalent de 33 térawattheures cumac (TWh cumac) par an sur la période 2011-2014.

Une stratégie globale en faveur de l’efficacité énergétique

Si le thème de l’éclairage domestique est primordial dans la course à l’efficacité énergétique (on compte aujourd’hui environ 25 ampoules par foyer pour une consommation équivalente à 12% de la consommation électrique globale), cette opération traduit une volonté plus large de l’énergéticien de favoriser la prise de conscience de tout un chacun dans le sens d’une consommation plus responsable.

Le groupe EDF agit en effet depuis plusieurs années pour offrir à ses usagers les équipements et les outils de pilotage nécessaires à une meilleure maîtrise de leur consommation. Il rassemble désormais sous sa marque Bleu Ciel tout un réseau de partenaires compétents pour révolutionner l’agencement et l’organisation des logements domestiques et généraliser un modèle de foyer à la fois confortable, économe en énergie et respectueux de l’environnement.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales