Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Eco-Emballages engage un vaste plan de relance de son outil (...)

Eco-Emballages engage un vaste plan de relance de son outil industriel

L’éco-organisme, pour répondre à un trop faible taux de recyclage des déchets en plastique, va investir une enveloppe de 45 millions d’euros en 2016 exclusivement dédiée à l’enjeu du recyclage de ce type de déchets pour diminuer leur mise en décharge.

Si le geste de tri est devenu le premier geste environnemental des Français, le taux global de recyclage des emballages ménagers stagne depuis quelques années (67% en 2013). En cause : la stagnation des performances de collecte dans les zones urbaines, et le faible taux de recyclage des plastiques. Parmi les matériaux les plus utilisés pour les emballages, le plastique est en effet celui que l’on recycle le moins bien : seul 1 emballage en plastique sur 5 est aujourd’hui recyclé (23%). Pour répondre à ces deux enjeux, Eco-Emballages met en place un plan de relance du recyclage. Financé à hauteur de 90 millions d’euros sur 2 ans, ce plan prévoit une enveloppe de 45 millions d’euros exclusivement dédiée à l’enjeu du recyclage des plastiques. Après une 1ère phase d’expérimentation menée de 2011 à 2013, Eco-Emballages lance aujourd’hui un appel à candidature auprès des collectivités volontaires pour mettre en place l’extension des consignes de tri d’ici janvier 2016.

0bjectif, doubler le taux de recyclage d’ici 2030

Chaque année en France, 5 millions de tonnes d’emballages ménagers sont mises sur le marché, parmi lesquelles 1 million de tonnes de plastique. De plus en plus utilisé, le plastique est pourtant le matériau qui se recycle le moins bien : seuls 23% des emballages plastiques sont aujourd’hui recyclés. En cause, la complexité du tri et du recyclage du plastique, due à la multiplicité de formes et de compositions des emballages. Seuls les bouteilles et flacons en PET et PeHD sont aujourd’hui recyclables, ainsi qu’une très faible proportion de pots et barquettes en PP, PE et PET : au total, les emballages effectivement recyclables aujourd’hui ne représentent que 54% du gisement total de plastique. Dans le cadre de son projet pour le plastique, Eco-Emballages a mené de 2011 à 2013 une expérimentation d’extension des consignes de tri à tous les emballages en plastique, auprès de 51 collectivités et 34 centres de tri (3,7 millions d’habitants au total). Les conclusions ont montré qu’il était possible d’agir et ont permis d’identifier les conditions de la réussite.

L’extension du recyclage du plastique passera par une nécessaire modernisation du parc de centres de tri français, aujourd’hui obsolète et incapable de prendre en charge le recyclage de nouveaux flux de plastique à un coût maîtrisé.

Le bilan environnemental démontre par ailleurs l’impact positif de l’extension des consignes de tri : on estime que l’extension des consignes de tri à tous les plastiques permettra de diminuer les émissions de gaz à effet de serre d’un million de tonnes à horizon 2030. A cette date, l’objectif d’Eco-Emballages est de doubler le taux de recyclage du plastique (passant de 23% aujourd’hui à 56% en 2030).

Un plan basé sur la mobilisation des collectivités volontaires

Dans le cadre de son plan de relance du recyclage, Eco-Emballages consacre une enveloppe de 45 millions d’euros à la 2ème phase de son projet plastique :

-  15 M€ pour poursuivre l’expérimentation en cours,

-  10 M€ pour la nouvelle tranche d’expérimentation,

- 20 M€ pour l’aide à la modernisation du tri, l’accompagnement des centres de tri déjà impliqués dans l’expérimentation, l’adaptation partielle d’autres centres de tri existants, les projets de nouveaux centres de tri et de surtri.

L’objectif de la nouvelle tranche d’expérimentation est d’impliquer, d’ici le 1er janvier 2016, 20 à 30 centres de tri supplémentaires (pour une couverture de 8 à 10 millions d’habitants) et de multiplier ainsi par 3 le tonnage de nouveaux plastiques recyclés. Pour ce faire, Eco-Emballages lance aujourd’hui un appel à candidature auprès des collectivités volontaires. Pour candidater, ces dernières devront respecter les prérequis suivants :

- être en mesure de démarrer l’extension dès le 1er janvier 2016, au plus tard le 31 mars 2016,

- présenter les transformations et évolutions nécessaires au tri des nouveaux plastiques,

- respecter les standards matériaux et proposer des solutions de valorisation complémentaires,

- identifier des objectifs de recyclage et de valorisation chiffrés et significatifs adaptés au contexte local,

- mettre en place un plan de communication spécifique à destination des habitants.

Pour la réussite du projet, il est indispensable que les collectivités accompagnées par Eco-Emballages, puissent travailler ensemble, au-delà de leurs territoires actuels pour construire une nouvelle organisation du tri en France.

Les collectivités ont jusqu’au 31 mars 2015 pour présenter leur candidature.



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales