Accueil > actualités reportages > Initiatives > Eco-mobilité : soyez branchés !

Eco-mobilité : soyez branchés !

Voilà, nous y sommes, les voitures électriques commencent à pointer le bout de leur nez, pour preuve, le salon eCarTec qui s’est déroulé à la Porte de Versailles à Paris a attiré plus de 12.000 personnes. Certes, c’est encore balbutiant, mais la voie se dessine et annonce dans un avenir proche, un développement important de la mobilité électrique et hybride.

Ainsi, il sera bientôt possible de voyager en voiture électrique à travers toute la Suisse. Un réseau de recharge se crée au niveau national. La Confédération entend séduire plus de 100’000 automobilistes. La Suisse est l’un des premiers pays au monde à se doter d’une infrastructure couvrant tout le territoire, selon l’organisation Swiss eMobility. Le projet "EVite", financé par le secteur privé, comble une lacune importante et pose un jalon sur l’agenda énergétique de la Confédération. Avec une recharge intermédiaire de 20 à 30 minutes, il sera possible de traverser toute la Suisse à l’énergie électrique. Dans une première phase, au moins 150 colonnes de recharge seront installées pendant l’année 2013, avec un coût de près de 50.000 francs Suisse par borne.

Quid de la France ?

Crise oblige, l’état vient d’augmenter à 7000€ le bonus pour l’achat d’un véhicule électrique et les constructeurs ont consenti des efforts. La comparaison impose d’avoir en tête que les coûts engendrés par une voiture à moteur thermique et ceux d’un modèle électrique se structurent différemment. Un véhicule classique, une fois acquis, réclame un budget essence ou gazole important ainsi qu’un entretien assez coûteux. Un engin électrique impose, outre le prix d’achat, le remboursement de la batterie ou sa location (79 euros par mois chez Renault), mais les révisions sont rares et bon marché, et une charge électrique ne coûte que quelques euros.

In fine, la comparaison n’est pas défavorable à la voiture électrique, mais se pose alors la question de l’autonomie (150 kilomètres) qui limite son usage à la ville, en tout cas pour le moment. Et le fait qu’en dehors des (rares) bornes de recharge rapide, il faut dix heures pour faire le plein d’électricité sur une prise 220 V ! Il n’est pas dit que ces défauts soient rédhibitoires. Par exemple, La ZOE pourrait bien s’imposer comme la seconde voiture idéale de la décennie. Et chaque hausse du prix du brut contribuera à sa promotion.

Groupe Accor : quelques bornes d’avance

Le Groupe ACCOR depuis une vingtaine d’années s’attache à expérimenter de nouvelles formes de technologies durables et à en analyser précisément les performances avant d’envisager un déploiement à l’échelle du Groupe (solaire, géothermie, etc…). Le déploiement de bornes de rechargement pour les voitures électriques fait partie des solutions techniques engagées dans le cadre du programme de développement durable PLANET 21 (pilier « Innovation »). Plusieurs bornes de recharge pour véhicules électriques ont été testées dans vingt et un hôtels Accor en France. A ce jour, ces investissements paraissent un peu en avance sur le développement et l’usage des voitures électriques, et par conséquent un déploiement généralisé n’est pas à ce jour encore envisagé, mais l’implantation des bornes se fera au cas par cas, en fonction de la localisation des hôtels et des attentes de leurs clients dans les année à venir. Il n’empêche qu’il existe déjà un site http://fr.chargemap.com/ permettant de localiser le point de charge le plus proche pour votre véhicule électrique, et les établissements Leclerc viennent de conclure un accord pour associer dans chaque région un centre Leclerc et un concessionnaire Renault. Alors, bientôt des prises dans les hôtels-restaurants de France ?



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales