Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Economie circulaire : le recyclage du verre plat entre en jeu

Economie circulaire : le recyclage du verre plat entre en jeu

Les organisations professionnelles concernées se sont réunies et ont proposé au ministère de la Transition écologique et solidaire et au ministère de l’Economie et des Finances un projet commun de développement de la filière de recyclage du verre plat de déconstruction et de rénovation, via un engagement pour la croissance verte signé lundi dernier.

Ce projet de développement de la filière de recyclage du verre plat issu des chantier de déconstruction et de rénovation a été initié par les organisations professionnelles concernées, expliquent les ministères de la Transition écologique et de l’Economie et des Finances.

La France possède un gisement de verre plat estimé à environ 200.000 tonnes. Il est constitué aux deux tiers de façades vitrées et d’un tiers de fenêtres. Aujourd’hui, à peine 10.000 tonnes sont recyclées ou valorisées. L’engagement pour la croissance verte signée par les professionnels et les pouvoirs publics porte sur les trois prochaines années. L’objectif est de collecter et trier 40.000 tonnes annuellement à la fin de l’engagement. Pour 2025, l’objectif est fixé à 80.000 tonnes. Cet engagement volontaire a été signé par les filière verre et BTP de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec), la Fédération française des professionnels du verre (FFPV), et ses partenaires du pôle Fenêtre de la Fédération française du bâtiment (FFB), le Syndicat national des entreprises de démolition (Sned), le Syndicat des recycleurs du BTP (SRBTP), ainsi que le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de l’Economie et des finances.

« L’économie circulaire permet de réduire les déchets et les flux de matières premières et d’énergie. C’est une révolution industrielle majeure, source de compétitivité et d’innovation. La signature de cet engagement pour la croissance verte (ECV) est une illustration concrète de ce nouveau développement industriel et économique », a salué le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot. « A travers les green deals à la française, par lesquels les entreprises s’engagent volontairement à améliorer leur performance environnementale avec le soutien de l’État, le ministère de l’Économie et des Finances encourage des projets innovants qui réconcilient croissance et environnement », a précisé Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales