Accueil > éco construction éco rénovation > Généralités > Efficacité énergétique : l’isolation thermique par l’extérieur( ITE) gagne des (...)

Efficacité énergétique : l’isolation thermique par l’extérieur( ITE) gagne des points

A l’heure de la transition énergétique, l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments fait figure de priorité. Les bâtiments sont responsables chaque année de la consommation de 44% de l’énergie française.

Le gouvernement incite à la rénovation thermique des habitations à grands renforts d’avantages et de réductions fiscales. L’isolation thermique d’un bâtiment, qui consiste à diminuer les échanges de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur, est une solution qui permet de lutter contre le gaspillage d’énergie et ainsi de réduire la facture énergétique. Elle est réputée plus efficace que l’isolation par l’intérieur.

Une progression significative pour l’ITE

Selon une étude rendue publique en décembre par la société TBC Générateur d’Innovation, un bureau de conseil et d’études spécialisé dans le bâtiment durable, le marché de l’ITE a poursuivi sa croissance en France en 2014. Avec 19,8 millions de mètres carrés installés au cours de l’année dernière, le secteur marque une progression de 6,5% par rapport à 2013. Soit une progression globale de 22% entre 2012 et 2014.

Selon les professionnels interrogés (fabricants, applicateurs et distributeurs), 2014 aura été marquée par le dynamisme du segment de la rénovation. En raison d’un contexte économique qui pèse sur le budget des ménages et du repli des permis de construire, le marché du neuf reculerait au profit des travaux de rénovation thermique. Le marché de l’isolation par l’extérieur semble profiter de cette tendance.

La solution de plus en plus utilisée pour réduire les déperditions thermiques d’une habitation, l’ITE consiste à isoler un bâtiment en fixant l’isolant (panneau isolant, briques de polystyrène…) sur ses parois extérieures (parpaings, briques, béton, ciment…). Cet isolant, qui est ensuite recouvert d’un enduit, d’une plaque de parement ou d’un bardage, permet ainsi d’améliorer l’isolation et l’inertie thermique d’une structure porteuse (bâtiment, maison, façades…) sans réduire la surface habitable.

La technique du bardage toujours très demandée

L’enduit sur isolant, moins coûteux, a été la principale technique utilisée en 2014. Elle enregistre toutefois une croissance moins importante que les bardages rapportés sur isolant (nécessitant un entretien plus régulier). Également interrogés sur leurs attentes, les professionnels souhaitent des isolants plus performants (pour 18% d’entre eux), et surtout une simplification de la mise en œuvre des solutions (26%).

Enfin, en ce qui concerne leur activité, 64% des spécialistes de la région nord-est estiment leur secteur d’activité plus dynamique que sur l’ensemble du territoire. La faute aux températures ? Leurs homologues du sud-ouest sont en revanche moins confiant (52% estiment que leur activité est moins dynamique). Globalement, ils sont 70% à prédire une nouvelle hausse de leur activité pour 2015.



SortirDuPetrole.com

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales