Accueil > actualités reportages > Comprendre > Étude IFOP : pratiques responsables dans les restaurants et les (...)

Étude IFOP : pratiques responsables dans les restaurants et les bars

Pour la première année, C10, n°1 de la distribution de boissons en CHR (café, hôtellerie, restauration), lance son baromètre annuel autour du développement durable au sein de ce secteur. Une étude miroir qui se penche tant sur la perception des Français d’une consommation responsable dans ces lieux que sur la façon dont ces propriétaires déclarent s’engager.

Aujourd’hui plus d’un tiers des Français fréquente au moins une fois par mois un bar, un café ou un restaurant. Si aujourd’hui, ces consommateurs appliquent de plus en plus chez eux les bons gestes pour le respect de l’environnement, qu’en est-il de leur façon d’envisager leur consommation en dehors de leur domicile ? Bons élèves, 76% des 18-34 ans et 80% des 50-64 ans déclarent trier les déchets au travail, dans la rue.

A peine plus d’un Français sur dix perçoit l’hôtellerie-restauration comme étant un secteur qui fait des efforts pour la mise en place d’une politique de développement durable. Pourtant quand on interroge les patrons d’établissements, ils sont 90% à déclarer trier les déchets, limiter leur consommation en eau et en électricité (88%), veiller à la traçabilité des produits qu’ils utilisent (95%) ou encore privilégier des fournisseurs locaux (89%). In fine, 84% des patrons d’établissements en CHR déclarent faire des efforts suffisants en matière de développement durable.

La RSE, un des piliers stratégiques chez C10

« Alors que C10 célèbre cette année ses 15 années d’existence, l’entreprise affirme haut et fort, son désir d’accompagner au mieux ses partenaires dans la mise en place de démarches vertueuses pour l’environnement et la société. Dans la continuité de la démarche de responsabilité initiée par la Fédération Nationale des Boissons (FNB), C10 s’est engagé depuis plusieurs années sur 15 points clefs sociaux, sociétaux et environnementaux afin de mobiliser les 97 adhérents de son réseau répartis sur tout le territoire Français. » déclare Guillaume de Marcellus, Directeur Général de C10

Sortir et consommer de façon durable, faut-il choisir ?

Cette différence de perception n’est pas anodine ; à l’heure où Français scannent leurs courses et scrutent leurs assiettes à la loupe, leurs sorties vont forcément devenir (ou sont déjà devenues pour certaines) une brique de plus à leurs engagements écologiques. Même si le développement durable n’est pas à date le premier critère de choix d’un café, bar, restaurant, il n’en reste pas moins que la plupart des Français considèrent les actions en sa faveur comme importantes : 94 % pensent qu’il est important de veiller au bien-être des employés, 93% le tri des déchets, 92% la traçabilité des produits.

En déclaratif, ils sont plus de 2/3 à se dire prêts à fréquenter davantage un établissement aux pratiques responsables. Et 66% seraient mêmes prêts à payer 1 à 3 euros en plus dans ce contexte.

Créer le dialogue : un levier pour ce secteur ?

Face à ces Français enclins à opérer des changements dans leur consommation hors domicile, les patrons d’établissements, eux, n’ont pas forcément les bonnes pistes de lecture. Quand on voit qu’une majorité des Français plébiscite un label comme indicateur, il est intéressant d’observer que seuls 16% des patrons de CHR mettent en place cet outil pour informer leur clientèle. Près d’un tiers des patrons d’établissements ne communiquent pas sur leurs pratiques respon­sables et 44% pensent que les consommateurs n’y sont pas sensibles ! Cette typologie d’établissements, ce sont les débits de boissons les plus frileux sur une communication autour du développement durable : plus de la moitié d’entre eux ne commu­nique pas sur ses engagements, par contre 19% des restaurants rapides et 31 % des restau­rants traditionnels le font.

Malgré cela, les initiatives concrètes sont partagées et portées par tous : Consommateurs & patrons d’établissements à l’unisson sur l’arrêt des pailles et autres objets en plastique à usage unique !

Alors qu’il est question d’un arrêt des objets en plastique à usage unique et ce, à l’échelle européenne, il semblerait que cette décision fasse déjà l’unanimité.

C10 lance le kit « Bye Bye les pailles »

Source d’amusement pour les enfants et de praticité pour les parents, la paille est totalement inscrite dans les habitudes des petits Français dans leur dégustation de boissons en dehors de leur domicile. Dès lors, l’arrêt de la paille entrainera chez les parents un besoin de pédagogie. Consommer différemment ça s’apprend et surtout ça se comprend.

Afin d’accompagner au mieux les patrons d’établissements dans ces évolutions des modes de consommation, C10 lance à leur attention le kit « Bye Bye les Pailles ».

L’objectif : favoriser le dialogue entre patrons de CHR et consommateurs en proposant un kit de visibilité à la clientèle. Ce dernier permet d’expliquer aux enfants pourquoi l’établissement dans lequel ils se trouvent a fait le choix d’arrêter les pailles.

Au programme : des chevalets de table, des vitrophanies pour l’extérieur, des goodies à distribuer aux enfants (porte-clefs tortue). Et pour aller plus loin : C10 propose également aux consommateurs, de pouvoir tester, via un quizz ludique en ligne, leur niveau d’implication et leur connaissance des problématiques environnementales. Une façon ludique et pédagogique de faire prendre conscience aux petits et grands, de l’importance de pratiques responsables.

* Etude réalisée online du 17 au 19 avril 2019 par par l’institut IFOP pour C10 auprès d’un échantillon de l’institut IFOP pour C10 auprès d’un échantillon de 1019 personnes, âgées de 18 ans et plus (représenta­ 200 cafés, bars, restaurants (échantillon représenta­tif de la population française).

** Etude réalisée online du 15 au 18 avril 2019 par l’institut IFOP pour C10 auprès d’un échantillon de 200 cafés, bars, restaurants (échantillon représentatif en termes de types d’établissements et de régions).



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales