Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Secteur alimentaire et des boissons : grandes tendances pour (...)

Secteur alimentaire et des boissons : grandes tendances pour 2016

La tendance de « l’alimentation propre » a inspiré une approche de retour aux sources dans le développement de produits et constitue un thème fondamental de la liste des 10 grandes tendances 2016 d’Innova Market Insights. Le nombre de nouveaux produits commercialisés en tant que produits « bio » est passé de 6,3 % durant la première moitié de l’année 2013 à 9,5 % durant le premier semestre de l’année 2015.

"Les étiquetages propres et clairs et les aliments "sans" ont tous gagné du terrain et sont passés au niveau supérieur en 2015, a déclaré Lu Ann Williams, directrice de l’innovation chez Innova Market Insights. Alors que d’autres nouvelles tendances pour 2016 comprennent l’augmentation du nombre de consommateurs semi-végétariens ("flexitariens"), l’envie de revenir à des aliments traités de manière naturelle ou artisanale, la recherche de plaisirs que l’on peut se permettre et le renouvellement des liens avec les "vrais" aliments. » Les grandes tendances pour 2016 sont menées par :

1. Croissance organique de l’étiquetage propre : Les « étiquettes propres » se sont établies en tant que grande tendance en 2015. La plus grande transparence et l’attention accordée aux produits plus simples et contenant moins d’additifs font passer « l’étiquetage propre » au niveau supérieur. L’augmentation de conception de produits la plus importante a été constatée au niveau des produits bio, ce qui indique qu’il s’agira d’une plateforme importante à court terme, bien que les défis liés puissent créer des plateformes plus avantageuses pour l’étiquetage propre à long terme.

2. Rien que du « sans » : De nombreux consommateurs n’ont pas réellement besoin de produits sans gluten, froment ou lactose, mais en font toutefois la demande, car ils estiment qu’ils sont plus sains. Le secteur n’a d’autre choix que d’y répondre et l’augmentation récente des produits sans gluten a été incroyable. D’autres plateformes « sans » gagnent aussi de l’ampleur.

3. L’effet « flexitarien » : L’augmentation du nombre de semi-végétariens, qui ont réduit leur consommation de viande pour des raison de santé, de durabilité ou d’inquiétudes quant au bien-être des animaux, exerce un impact majeur sur les nouveaux produits. Cela comprend le développement technologique et la promotion de produits au meilleur goût, semblable à la viande, ainsi que l’usage de sources alternatives de protéines et de procédés plus respectueux des animaux.

4. Traitement au naturel : Les procédés de traitement alimentaire qui existent depuis des siècles ont la cote. Ils procurent une image naturelle et authentique qui contrebalance certaines des perceptions négatives liées aux aliments amplement transformés. Les bienfaits des aliments fermentés sont de plus en plus connus des consommateurs occidentaux. Les nouvelles technologies, telle que la pascalisation, pourraient être adoptées si elles sont considérées comme des alternatives aux conservateurs en matière de fraîcheur.

5. Feu vert pour les légumes : Les consommateurs sont conscients qu’ils doivent manger plus de légumes, mais résistent en raison de leurs attentes de goût. Il est possible d’encourager les enfants à en manger davantage au moyen de produits contenant des légumes cachés, tandis que l’augmentation de smoothies mixtes et de pâtes riches en légumes indique qu’il est également possible de stimuler les adultes à augmenter leur consommation.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales