Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Hôtellerie 2014 : quelle vigueur pour la reprise ?

Hôtellerie 2014 : quelle vigueur pour la reprise ?

Deloitte et In Extenso THR publient aujourd’hui la seizième édition des "Tendances de l’Hôtellerie". Ces travaux analysent les performances du secteur hôtelier français et présentent les prévisions d’activité du secteur pour l’année à venir.

Encore une fois Paris demeure l’exception dans le paysage hôtelier français : la capitale continue d’afficher de solides performances mais les progressions de chiffre d’affaires sont modestes et les résultats restent assurément en-deçà de son potentiel. L’hôtellerie de luxe, elle, a pleinement bénéficié de la croissance mondiale et affiche une hausse de près de 5% de son chiffre d’affaires hébergement. Pour le reste du pays, la fréquentation des hôtels s’est inscrite en 2013 dans la continuité de 2012. Depuis deux ans, l’occupation des hôtels est en baisse (1%). Il ne s’agit pas d’une forte chute de l’activité mais plutôt d’une lente érosion. Dans le même temps, la progression du prix moyen, même modeste, a permis de stabiliser le chiffre d’affaires.

Marseille tire son épingle du jeu

Quelques villes ont davantage souffert, comme Montpellier ou Rennes, avec un recul marqué des chiffres d’affaires hébergement. A l’inverse, l’hôtellerie marseillaise a réalisé une belle année 2013, bénéficiant de son statut de Capitale européenne de la Culture. La majorité des agglomérations affiche des performances stables par rapport à 2012 ou en évolution très modérée. "Après 2013 qui a vu une stagnation quasi générale des performances hôtelières en France, les perspectives pour 2014 apparaissent mesurées. L’évolution quantitative des flux, et donc des taux moyens d’occupation, devrait rester limitée, sauf rebond particulier de l’économie française dans les mois à venir. Les niveaux de prix moyen conservent dans certaines gammes un petit potentiel d’optimisation, qui risque toutefois pour l’hôtelier d’être neutralisé par l’augmentation du taux de TVA depuis le 1er janvier de cette année." commente Philippe Gauguier, Associé chez In Extenso THR.

Le défi majeur pour la France

Le premier défi à relever pour que la France fasse du secteur du tourisme dans son ensemble un atout est celui de l’accueil : la stratégie touristique doit intégrer toutes les problématiques de sécurité, santé, environnement, etc. Il s’agit de prendre plus et mieux en charge le touriste, de lui faire des propositions de circuits, d’éviter toutes ces ruptures de charge entre hôtel et lieux de visites sans penser aux taxis, bus, trains… qui tissent en réalité les séjours. L’accueil doit être amélioré, en France comme partout, et davantage pensé pour offrir des solutions, des pistes intégrées de visites. On comprend qu’il s’agit là d’un investissement important, en recherche, en capital humain… mais qu’il s’agit ainsi d’obtenir le vrai succès du secteur dans la durée : le nouveau voyage, la nouvelle visite.

Les autres défis

Le défi de l’investissement : la concurrence internationale, les attentes des consommateurs partout conduisent à plus d’investissements. Ceci est d’autant plus nécessaire pour les clients du tourisme qui font et feront de plus en plus la différence dans la croissance du secteur : les séniors, les cadres et responsables internationaux, les touristes asiatiques et de manière plus générale les classes moyennes des pays émergents. Cet investissement est matériel et immatériel (formation aux langues étrangères). Il faut attirer plus, pour plus longtemps, des clientèles à pouvoir d’achat significatif.

Le défi à enfin dépasser est celui de la saisonnalité : déjà inhérents au secteur depuis des années, les investissements sont importants et fonctionnent souvent sur des périodes courtes. Ceci implique de « travailler » l’avant et l’après-saison, avec par exemple des offres dédiées aux retraités ou encore aux entreprises. C’est là le vaste domaine des rencontres et événements professionnels.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales