Accueil > actualités reportages > Initiatives > L’Abadía Retuerta Le Domaine ressuscite un jardin potager biologique cultivé (...)

L’Abadía Retuerta Le Domaine ressuscite un jardin potager biologique cultivé par des moines il y a 900 ans

C’est au sein d’une ancienne abbaye du 12ème siècle que l’hôtel Abadía Retuerta LeDomaine puise ses racines historiques. Pour offrir à ses clients des produits biologiques savoureux d’origine locale, dans les restaurants de l’établissement, un grand potager reposant sur les techniques et méthodes durables a été créé à l’endroit même de l’ancien jardin que cultivaient les moines.

Cet emplacement dans le domaine, s’inscrit entre l’abbaye et la rivière. La qualité fertile du sol et l’abondance de l’eau a permis d’implanter ce jardin là où les moines le cultivaient il y a presque 900 ans. Ainsi, plus de 90 variétés de légumes et 10 espèces de tomates y sont actuellement implantés, permettant de tester le comportement et la coexistence des cultures. Cet essai déterminera ce qui sera planté dans le futur.

« Nous avons ressuscité le modèle monastique du travail du sol à Abadía Retuerta Le Domaine avec un potager biologique, durable et biodynamique, en phase avec l’environnement naturel du domaine », a déclaré le PDG Enrique Valero. « Nous avons déjà une récolte abondante de laitues, d’aubergines, de poivrons, de tomates, de betteraves et bien plus encore que nos chefs transforment en plats délicieux pour nos clients. »

Saveurs profondes et appétissantes 


« Les légumes que nous cultivons, dans le sol très fertile au bord du fleuve, sont de la plus grande qualité, avec une saveur riche et profonde », a déclaré le chef Marc Segarra. « Le fait d’avoir nos propres produits exceptionnels a ajouté une nouvelle dimension de goût à nos menus, tout en nous permettant d’être encore plus créatifs. Par exemple, c’est actuellement la saison des courgettes et nous préparons une version singulière de pâtes à la carbonara à la courgette rôtie qui remporte un franc succès auprès de nos hôtes. " En suivant le modèle monastique biodynamique, qui cherche à vivre en harmonie avec les rythmes de l’univers, les légumes sont semés en fonction des saisons, selon les principes du calendrier des cultures traditionnels qui sont appliqués. Les travaux agricoles sont effectués en suivant les phases de la lune et l’emplacement des étoiles. Un système efficace d’irrigation au goutte à goutte, perfectionné au fil du temps dans les vignobles d’Abadía Retuerta, permet d’économiser de l’eau dans le potager ; deux jours par semaine pendant une à trois heures, suffisent à arroser le potager.

Le jardin est organisé en six zones différentes, chacune continuée d’une ou plusieurs rangées. La première est consacrée aux plantes aromatiques et médicinales, utilisées depuis des siècles par les moines. Elles sont cultivées dans des barriques de vin coupées en deux, ajoutant un charme particulier au potager. La deuxième rangée concerne les fleurs utilisées pour confectionner les bouquets dans l’hôtel tout en contribuant à préserver l’équilibre naturel du jardin : les fleurs attirent les insectes qui pollinisent les cultures et se nourrissent des insectes nuisibles qui causent des maladies. Plusieurs sections, sur cinq rangées, sont consacrées aux légumes cultivés avec du fumier de mouton. Viennent ensuite quatre rangées de sol recouvertes de compost, où les cultures sont plantées avec une densité beaucoup plus grande et soumises à une rotation. Enfin, une zone mixte combine des fleurs, des arbres fruitiers et des cultures nécessitant plus d’espace, comme des citrouilles, des melons et des pastèques. Ces produits enrichissent les menus de tous les restaurants de l’hôtel, incluant le bar à vin Vinoteca, le restaurant Cloisters Spring et Courtyard, et le restaurant One-Michelin-Star Refectorio.



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales