Accueil > Installations et fournitures > Parties extérieures > L’ESITC Caen réinvente le pavé en le fabricant à base de déchets de coquillage (...)

L’ESITC Caen réinvente le pavé en le fabricant à base de déchets de coquillage !

L’ESITC Caen est un établissement d’enseignement supérieur ouvert depuis 1993 qui forme des ingénieurs spécialisés en BTP. Dotée d’une toute nouvelle extension cette école pourra accueillir 750 élèves à l’horizon 2020. L’enseignement propose des axes de compétence forts en construction durable, notamment les éco-matériaux, dont le pavé drainant à base de co-produits coquillers marins.

Les nouveaux locaux de l’ESITC de Caen dont le coût global s’élève à 9,6 millions d’euros assurent confort et performance dans le respect de l’environnement. « Cette école de bâtisseurs est un symbole de l’excellence des études supérieures de la Normandie. Dans cette région marquée par la reconstruction, l’ESITC Caen ouverte depuis plus de 20 ans, a su imprégner son savoir-faire en matière de bâtiments et travaux publics. Cette extension conforte sa notoriété » a déclaré Hervé Morin Président de la Région Normandie.

JPEG - 148.8 ko

Une extension de 4000m2 éco-responsable, connectée et innovante

Afin de minimiser la consommation énergétique, le bâtiment conçu par un regroupement d’architectes ( cabinet DHA Paris et Lionel Carli Granville) apporte une isolation performante de l’enveloppe, une bonne étanchéité à l’air et un choix de techniques efficaces. Au total 14 cibles de la certification HQE ( Haute Qualité Environnementale) ont été respectées . 

Sur ces 4000m2, l’extension du laboratoire de recherche couvre 1500m2. D’un point de vue scientifique, cette extension et l’acquisition de ces nouveaux équipements assurera au laboratoire le développement de son expertise scientifique. La recherche menée au laboratoire est axée sur les matériaux et éco-matériaux de construction et couvre 4 thématiques :

- Matériaux pour la géotechnique environnementale ;

- Matériaux pour l’éco-construction ;

- Matériaux pour l’efficacité énergétique des bâtiments ;

- Matériaux pour les infrastructures maritimes.

C’est iau sein du département éco-matériaux pour la construction qu’est « né » l’éco-pavé drainant.

Recycler les coquillages pour la construction de pavés urbains drainants

Forte de l’expertise de son laboratoire de recherche dans le domaine des éco-matériaux, l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs des Travaux de la Construction de Caen (ESITC Caen) a lancé en 2011 le projet VECOP qui consiste à développer un nouveau matériau pour les travaux publics, des « éco-pavés » drainants, grâce à la valorisation des coproduits coquilliers issus des pétoncles, Saint-Jacques et crépidules, permettant ainsi une meilleure gestion des ressources naturelles.

Les enjeux économiques et environnementaux

L’éco-pavé drainant du projet VECOP est destiné à des usages sur des zones à faible trafic ou à moindres contraintes (parkings, bordures, allées, trottoirs, etc.. La propriété drainante du matériau permettra de répondre aux besoins d’aménagement urbain durable en évitant l’imperméabilisation des surfaces. L’enjeu écologique est notamment de contribuer efficacement à la reconstitution du cycle naturel de l’eau et en favorisant leur infiltration in-situ. La gestion des eaux pluviales en milieu urbain constitue en effet un véritable enjeu territorial et national. Quelques places de parking construites avec ces pavés devant l’école constitue un test grandeur nature permettant d’effectuer de nombreuses mesures concernant l’usure, retenue de polluants, efficacité du drainage...

JPEG - 121.4 ko

D’autre part, la filière de valorisation des coproduits coquilliers marins retenue dans le cadre du projet VECOP contribuera également à limiter l’utilisation de matières premières granulaires naturelles, extraites de carrière et non renouvelables.

Enfin, le projet VECOP permettra d’apporter une solution concrète à la problématique de la prolifération des crépidules, en offrant un potentiel de valorisation à forte valeur ajoutée des coquilles décortiquées. Il contribuera ainsi au développement, en régions Basse-Normandie et Bretagne, d’une filière de valorisation des coproduits coquilliers marins, tout en contribuant ainsi à la sauvegarde de l’équilibre des espèces marines.

Le partenariat

Ce projet collaboratif innovant, qui vient d’être labellisé par le Pôle de compétitivité Mer Bretagne, est à l’initiative du Laboratoire de Recherche sur les Matériaux et sur la Construction (LRMC) de l’ESITC Caen, porteur du projet. Il rassemble différents types d’acteurs, avec une forte complémentarité partenariale :

Industriels : Slipper Limpet Processing, Granvilmer, Veolia Propreté, Point P (St-Gobain).

Laboratoires de recherche : ESITC Caen et l’ERPCB de l’Université de Caen Basse-Normandie.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales