Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Initiatives > L’État de New York en passe de supprimer les produits d’accueil en flacons (...)

L’État de New York en passe de supprimer les produits d’accueil en flacons plastique dans les salles de bains des hôtels

Une nouvelle législation de l’État de New York pourrait viser à interdire les bouteilles en plastique en format individuel, néfastes pour l’environnement, dans les hôtels et les motels. Il deviendrait le deuxième État du pays à prendre cette décision.

Le sénateur démocrate Todd Kaminsky et Steve Englebrightest, membre de l’Assemblée législative, veulent s’attaquer au problème toujours croissant du plastique jetable à usage unique. En 2019, l’Assemblée législative a déjà légiférée sur l’interdiction des sacs en plastique à emporter, dans les épiceries et autres commerces de détail. Et en 2020, l’Assemblée c’est attelée à l’élimination progressive des contenants pour aliments et boissons en mousse de polystyrène.

Dans l’État de New York, des dizaines de millions de minuscules bouteilles de shampoing, revitalisant et autres lotions sont utilisées et jetées chaque année dans les hôtels et les motels. Bien qu’ils offrent des commodités momentanées, ces récipients en plastique et d’autres présentent des problèmes environnementaux à chaque étape de leur cycle de vie, de la fabrication à l’élimination. Comme l’a dit le sénateur Kaminsky lors du dépôt du projet de loi du Sénat : « En empêchant les hôtels de donner des articles de toilette en plastique à usage unique aux clients, nous protégeons notre environnement et atténuons la pollution des déchets plastiques et des voies navigables.

Pas de bouteilles en plastique de moins de 35cl

Plus précisément, les factures Kaminsky-Englebright, S543 et A5082, interdiraient aux hôtels et motels de fournir aux clients des bouteilles en plastique de moins de 35cl contenant des articles de toilette tels que shampoing, revitalisant, lotion ou savon liquide. L’intention législative est d’inciter les aubergistes à passer à des distributeurs plus grands et rechargeables, réduisant ainsi à la fois la quantité de liquides inutilisés et la quantité de déchets plastiques générés lors de chaque visite. L’interdiction prendrait effet le 1er janvier 2024 pour tous les hôtels de plus de 50 chambres et un an plus tard pour tous les petits hôtels.

Si l’Assemblée législative adopte cette proposition, l’Etat deNew York rejoindra celui de la Californie qui élimine les minuscules flacons de toilette. En 2019, le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a promulgué une loi interdisant les produits d’accueil individuels dans les hôtels et motels du Golden State, à partir de 2023.

Outre les avantages environnementaux de la législation proposée, l’interdiction de ces produits permettrait aux propriétaires, aux gérants d’hôtels et de motels d’économiser de l’argent.

Marriott, un exemple à suivre

C’est en partie pour cette raison que plusieurs grandes sociétés hôtelières ont déjà commencé à adopter le basculement. Ainsi, Marriott International, la plus grande chaîne d’hôtels au monde, a annoncé son intention de retirer ces contenants en plastique de ses 7 000 propriétés. La société estime que cette initiative, lorsqu’elle sera pleinement mise en œuvre, permettra d’extraire 500 millions de flacons en plastique du flux de déchets, chaque année.

Les plastiques utilisés dans la production de ces produits, avec beaucoup d’autres, sont fabriqués à partir de combustibles fossiles. Et la fabrication de ces produits est devenue une importante source de revenus pour l’industrie pétrolière et gazière. Car en effet, la production mondiale de plastiques devrait doubler d’ici 20 ans.



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales