Accueil > actualités reportages > Comprendre > L’agriculture biologique poursuit son insolente croissance en (...)

L’agriculture biologique poursuit son insolente croissance en France

Les Français aiment de plus en plus les produits bio ! Les agriculteurs en bénéficient puisque la hausse de la consommation génère de nombreux emplois sur tout le territoire.

Aujourd’hui, la consommation de produits bio à domicile est estimée à 3,5 % du marché alimentaire à domicile total, mais la pénétration de la bio est très variable selon les produits.

“L’agriculture biologique poursuit sa croissance spectaculaire en France”, se réjouit l’Agence Bio, organe officiel de communication sur l’agriculture biologique, qui vient de dévoiler des chiffres très impressionnants. En 2016, la consommation des ménages a bondi de 21,7% avec une dépense supérieure à 7 milliards d’euros contre moins de 6 milliards en 2015. Si tous les produits bio sont prisés des Français, ce sont les achats de fruits (39%) suivis des produits de la mer (33%) et des boissons végétales (29%) qui augmentent le plus.

Pour suivre la demande, les agriculteurs sont nombreux à passer au bio dans toutes les productions. Conséquences : les surfaces cultivées sans engrais et pesticide chimiques gagnent 17% -la plus forte hausse concerne les fruits- pour atteindre plus de 1, 5 million d’hectares sur 29 millions d’hectares de surface agricole française. C’est encore peu mais l’environnement dit merci, de l’eau des rivières aux insectes pollinisateurs.

Près de 400 nouveaux opérateurs par mois

Le nombre de fermes bio gagne 12%, la France en compte 32 264 sur un total inférieur à 500 000. Là encore, c’est peu. Ce sont les laitiers - lait de vache, de brebis et de chèvre- qui ont été les plus nombreux à changer de pratiques en 2016. Les producteurs réalisent 13% du chiffre d’affaires de la bio, privilégiant les circuits courts.

Grâce aux conversions en hausse ces dernières années, 71% des produits consommés en France y sont français, selon l’Agence bio. Car toute la chaine de production se développe. Ainsi, 9% de transformateurs et distributeurs supplémentaires sont venus à la bio l’an dernier. Alors que la crise agricole se durcit et décime les fermes, la production biologique séduit environ 400 nouveaux opérateurs par mois. Fin 2016, près de 11% des actifs agricoles travaillaient en bio soit 77 700 emplois. Il faut y ajouter les emplois directs en transformation et distribution et indirects en conseil, contrôle.... Soit près de 118 000 au total. Ce n’est de toute évidence qu’un début.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales