Accueil > actualités reportages > Produits > L’huile d’olive : vraiment bonne pour notre santé

L’huile d’olive : vraiment bonne pour notre santé

L’huile d’olive est un élément clé du régime alimentaire méditerranéen et beaucoup la considèrent comme un produit naturel très sain. Pleine d’antioxydants, avec une teneur faible en acide gras saturés, les chercheurs ont déjà démontré que ce précieux liquide protège le coeur des maladies cardiovasculaires, neurodégénératives, ou contre certains cancers.

L’huile d’olive est connue depuis la plus haute antiquité, les Grecs, les Romains mais aussi les Hébreux l’utilisaient déjà pour cuisiner, pour s’éclairer et pour soigner leur beauté. A table, elle peut être utilisée aussi bien crue que cuite (prendre garde toutefois de ne pas l’utiliser à plus de 210°C). Le fameux "régime méditerranéen" dont elle est l’ingrédient central, a démontré toutes ses vertus. Ainsi, une nouvelle étude développée dans le cadre du projet EUROLIVE (The effect of olive oil consumption on oxidative damage in European populations), financé par l’UE, a concerné l’absorption par le corps des phénols contenus dans l’huile d’olive, ainsi que la présence possible d’autres facteurs chimiques qui pourraient contribuer aux bienfaits reconnus de cette huile pour la santé.

Bienfaits de l’huile d’olive vierge extra pure

Plus particulièrement, les partenaires du projet, dirigés par des chercheurs de l’Institut Mar de recherche médicale de Barcelone, en Espagne, ont voulu déterminer si l’huile d’olive riche en composés phénoliques, par exemple l’huile d’olive extra vierge, pouvait présenter des bienfaits pour la santé surpassant ceux déjà établis par l’huile d’olive en général.

Les scientifiques ont effectué six essais cliniques au cours desquels 200 volontaires recevaient 25 millilitres par jour de trois huiles d’olive identiques pendant trois semaines. La teneur en polyphénols de ces huiles était différente. La dose administrée était équivalente à la quantité normalement consommée quotidiennement par les habitants des pays méditerranéens. Les résultats ont montré que la consommation d’une huile d’olive à teneur polyphénolique plus élevée ( augmentait les niveaux de cholestérol HDL (ce que l’on appelle le "bon" cholestérol). Les chercheurs ont également observé des effets positifs sur l’indice d’athérogénicité (à savoir le rapport cholestérol total/cholestérol HDL) et une réduction linéaire des dégâts oxydatifs des acides gras avec une huile d’olive à forte teneur en polyphénols. L’oxydation des acides gras est considérée comme un grand facteur de risque dans le développement de maladies coronariennes.

Enfin, les résultats du projet EUROLIVE ont montré que la consommation de 25 millilitres d’huile d’olive par jour au lieu d’autres types de matières grasses n’avait pas entraîné de gain de poids chez les participants. Pour beaucoup, ces résultats mettent un terme au débat concernant les propriétés antioxydantes des polyphénols de l’huile d’olive lors de sa consommation, et viennent confirmer la valeur ajoutée de l’huile d’olive vierge extra par rapport à d’autres huiles dans la protection contre les maladies cardiovasculaires et d’autres facteurs de risque.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales