Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Comprendre > La Bretagne toujours attractive aux yeux des Français pour cet (...)

La Bretagne toujours attractive aux yeux des Français pour cet été

À l’instar des années précédentes, Tourisme Bretagne s’est associé à ADN Tourisme, Atout France et les autres CRT métropolitains afin de sonder les Français sur leurs projets de vacances au cours de l’été 2022. Les inquiétudes liées à crise sanitaire s’estompent et les comportements se rapprochent de la « normale ». Comment la Bretagne se positionne-t-elle cette année ?

Réfrénées ces deux dernières années, les vacances d’été sont bel et bien à l’agenda des Français. 71 % d’entre eux ont prévu de partir en vacances et / ou week-ends au cours de l’été (entre juin et septembre). Soit 10 points de plus qu’en 2021 ! Si les Français continuent de plébisciter les destinations françaises pour leurs vacances d’été (77 % des intentions de séjours), l’étranger regagne des parts de marché par rapport aux deux dernières années. Ainsi, près d’un séjour sur cinq devrait se dérouler en dehors de l’hexagone (+5 pts / 2021).

En France, les régions du sud de la France et la Bretagne figurent en tête des destinations privilégiées pour les vacances d’été. Motivés par la météo clémente, le désir de grands espaces, de nature préservée, les envies culturelles ou gastronomiques ou encore par la découverte du patrimoine diversifié, 12 % des Français qui partiront en France, prévoient de séjourner en Bretagne cet été (+2 pts / 2021).

Une dizaine de jours au bord de mer

Parmi les futurs visiteurs de la Bretagne, 20 % résident habituellement en Bretagne, 22 % viennent de Normandie et Pays de la Loire et 11 % proviennent d’Ile de France. Les séjours sur le littoral restent majoritaires : Bretagne Sud – Golfe du Morbihan et Cap Fréhel – Saint Malo - Baie du Mont Saint Michel figurent en tête des destinations touristiques privilégiées en Bretagne. Au-delà de l’offre littorale, près d’1 Français sur 5 ayant prévu de séjourner en Bretagne optera pour un séjour au vert.

En Bretagne, les séjours devraient durer une dizaine de jours et se dérouler en couple ou en famille avec enfants. 7 séjours sur 10 auront lieu en hébergement marchand (+9 pts par rapport à 2021), en location saisonnière, en camping, ou encore à l’hôtel. Près des 2/3 de ces séjours sont d’ores et déjà réservés. Et si la voiture reste le mode de transport privilégié, l’usage du train progresse légèrement par rapport à l’an passé (+ 2 pts).

La Bretagne, destination slow par excellence

Depuis plusieurs années, Tourisme Bretagne se positionne sur le slow tourisme notamment à travers ses actions de promotion et de communication. Et cela semble porter ses fruits : Se reposer, se ressourcer constitue la principale motivation des Français ayant prévu de séjourner en Bretagne (+4 pts / ensemble des séjours des Français). Ils sont également 1 sur 2 à vouloir prendre leur temps et découvrir les paysages et l’environnement (resp. +5 pts et +8 pts) et 45 % à souhaiter être au calme et vivre sans contraintes horaires (resp. +7 pts et +3 pts). Enfin, 1 Français sur 4 ayant choisi la Bretagne souhaite éviter les destinations « bondées » (+6 pts).

Cependant, les Français n’ont pas retrouvé toute leur sérénité. Leurs comportements restent impactés par la crise sanitaire (en recherche de garantie en matière d’annulation et d’hygiène notamment). Les inquiétudes autour du pouvoir d’achat sont également réelles. Ainsi, près de 2/3 des Français déclarent que leur budget sera impacté par l’inflation et l’évolution des prix des carburants. L’impact financier est l’un des principaux motifs de non-départ ou d’hésitation au départ.

Et lorsqu’ils ne sont pas en vacances ?

Au-delà de leurs vacances et week-ends passés en dehors de leur résidence, les Français réaliseront aussi de nombreuses excursions à proximité de leur domicile. En Bretagne, cela représente en moyenne 40 millions d’excursions réalisées entre juin et septembre. Et cette année encore, les Bretons profiteront de leur région : au programme notamment visites de sites naturels, de marchés, foires, brocantes, de parcs et jardins, sessions plage ou encore randonnées pédestres.

Ainsi, alors que la fréquentation touristique de la Bretagne affiche d’ores et déjà une progression de 4 % ce printemps par rapport à celui de 2019, les perspectives pour l’été sont encourageantes. A l’instar des clientèles françaises, plus enclines à voyager hors hexagone cette année que les deux précédentes, les clientèles étrangères devraient également être de retour. Mais rendez-vous fin août pour dresser le 1er bilan de la fréquentation estivale.



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. | Mail:jfb@hotelseconews.com | ©2015-2022 hotelseconews.com | Mentions légales