Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > La Côte d’Azur à son tour dans la tourmente

La Côte d’Azur à son tour dans la tourmente

Après Paris et la région Ile-de-France, c’est au tour de la Côte d’Azur de subir un recul quasi général (à l’exception de la catégorie du Luxe) de son activité au cours des sept premiers mois de l’année 2016 , selon le dernier indicateur le cabinet In Extenso Tourisme Hôtellerie Culture (groupe Deloitte).

Le mois de juillet a été exécrable et a vu les RevPar de la destination fortement reculer dans toutes les catégories. Les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du Rouvray auront eu un effet quasi immédiat sur la fréquentation et donc les taux d’occupation. Les hôtels à Paris n’auront pas bénéficié de l’Euro 2016. La compétition aura même provoqué un effet repoussoir pour une partie de la clientèle habituelle. Les bonnes performances enregistrées sur la première quinzaine de Juillet n’auront pas compensé les mauvais résultats des six premiers mois de 2016. Bilan, leur chiffre d’affaires hébergement aura baissé de -13,4% pour la catégorie haut de gamme à -18,3% pour le Luxe. Quant à la clientèle des supporters de football, elle aura plutôt opté pour les hébergements loués sur les plateformes collaboratives, comme tend à le montrer les résultats records d’AirBnB sur le mois.

A contrario, les autres régions françaises ont continué leur progression grâce à une appréciation significative de leur RevPAR (de 4 à 9% selon les catégories), boosté par la progression des prix moyens. Constat établi pour les villes hôtes de l’Euro (Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Saint-Etienne...), mais aussi pour les destinations des littoraux océaniques (Bretagne et Pays de la Loire en premier lieu).

L’autre enseignement positif, et assez inattendu, c’est le retour de la croissance, partout en France, de l’hôtellerie super-économique en juillet. "La seule catégorie, note In Extenso, à enregistrer une progression de son chiffre d’affaires hébergement (+4,3%) avec une progression conjointe de la fréquentation et des prix moyens. Ce rebond dans un contexte globalement baissier est une bonne nouvelle.". Grâce à ses bons résultats de juillet, l’Hôtellerie super-économique enregistre une légère progression de son chiffre d’affaires cumulé sur les sept premiers mois de 2016, malgré une baisse persistante mais atténuée de la fréquentation (- 0,9 % à fin juillet contre - 1,6 % à fin juin).



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales