Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > La France en retard pour le recyclage des capsules d’aluminium

La France en retard pour le recyclage des capsules d’aluminium

L’aluminium peut être recyclé à l’infini sans la moindre perte de qualité du matériau, et ceci se vérifie pour les capsules en aluminium utilisées pour le vin, les spiritueux, l’eau ou encore l’huile d’olive.

L’EAFA (Association Européenne de la feuille d’aluminium) a indiqué que le taux de recyclage des capsules à vis en aluminium affiche selon elle, de bonnes performances globalement (40 % sont recyclées en moyenne en Europe), mais très différentes d’un pays à l’autre. Et dans ce domaine, la France est à la traîne en recyclant seulement autour de 20%.


Les capsules en aluminium sont facilement collectées, dans le cadre de la récupération des emballages mixtes ou avec celui des bouteilles en verre : l’aluminium peut être facilement séparé de ces deux flux de matériaux afin d’être recyclé.



Toutefois, les systèmes nationaux de collecte et de recyclage des emballages en Europe diffèrent considérablement d’un pays à l’autre car ils dépendent de la législation de chacun en la matière. En fonction des infrastructures de collecte et de tri en place, les taux de recyclage des capsules varient et peuvent aller de plus de 80 % en Allemagne à un taux se situant entre 40 et 50 % dans des pays tels que le Royaume-Uni et l’Italie. 

"Encore une fois, il est démontré que l’aluminium est un matériau extrêmement fonctionnel en matière de conservation des produits, dont la recyclabilité et la durabilité ne sont plus à démontrer. Il peut en effet être recyclé à l’infini, permettant ainsi d’économiser jusqu’à 95 % d’énergie par rapport à sa production primaire et de réduire en conséquence les émissions de gaz à effet de serre" a expliqué Stefan Glimm, Directeur Général de l’EAFA.

"Toute augmentation supplémentaire du taux de recyclage renforce, d’un point de vue environnemental, l’intérêt des viticulteurs et des négociants pour les capsules en aluminium", a ajouté Stefan Glimm en référence à la position de plus en plus dominante des capsules en aluminium dans le débat sur le développement durable.

En dépit de leur petite taille, les capsules en aluminium sont collectées dans le cadre de la récupération des emballages mixtes puis facilement séparées des autres matériaux grâce à des systèmes à courants de Foucault, de plus en plus répandus notamment dans les centres de tri, courants qui forment un champ électro-magnétique capable d’extraire l’aluminium. Des systèmes similaires sont également utilisés pour trier les capsules à vis qui sont collectées avec les bouteilles en verre ; cette opération est imposée par les exigences de production verrière lors du processus de recyclage du verre. 

La valeur de l’aluminium recyclé permet de soutenir l’économie du processus de recyclage dans ces deux flux de matériaux. Une fois séparées, les capsules sont dirigées vers le flux de recyclage d’aluminium afin d’être refondues et réutilisées dans d’autres produits de valeur en aluminium.

 Les taux de recyclage sont calculés en fonction des chiffres nationaux de recyclage d’aluminium rendus publics et des données de marché fournies par les sociétés membres de l’EAFA. Ces données montrent également à quel point les volumes de consommation et les taux de recyclage varient d’un pays à l’autre. L’EAFA rappelle enfin que la campagne européenne d’information Aluminium Closures – Turn 360°-, lancée en début de 2013, procure des informations détaillées sur les nombreux avantages de la capsule à vis en aluminium. Cette campagne vise à sensibiliser, plus précisément les décideurs dans le secteur vinicole, en ouvrant la réflexion sur l’économie des ressources, la durabilité et les possibilités de recyclage offertes par les capsules en aluminium.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales