Accueil > actualités reportages > Agenda > La Semaine du goût cible le gaspillage alimentaire

La Semaine du goût cible le gaspillage alimentaire

La 26ème édition de la Semaine du goût se tient du 12 au 18 octobre 2015. Des centaines de milliers de professionnels et d’anonymes se retrouvent autour de la gastronomie, de la transmission et de la lutte contre le gaspillage.

La 26e édition de la Semaine du goût, qui défend le mieux-manger, s’engage cette année dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, tout en conservant les "ateliers" et " leçons" de goût qui ont fait sa popularité depuis un quart de siècle. Du 12 au 18 octobre, des " tables du goût anti-gaspillage" seront organisées pour sensibiliser au gaspillage alimentaire. Un cahier des charges a été élaboré par l’élu de Courbevoie Arash Derambarsh, grand militant de la cause anti-gaspillage et initiateur d’une pétition contre le gaspillage alimentaire. Les chefs qui organisent ces tables du goût devront n’acheter que des produits entiers (poissons, volailles, fruits et légumes), utiliser toutes les parties, privilégier le bio, ne mettre qu’un menu à la carte, etc. Bonne nouvelle pour les restes des plats : le doggy bag est de rigueur dans des boîtes siglées "Trop bon pour gaspiller". 

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Déjà mobilisée pour la Journée mondiale de lutte contre le gaspillage alimentaire, la Semaine du goût a décidé de mettre l’accent dessus. Que ce soit à l’école, à l’université ou auprès du grand public, nombre de professionnels tenteront de sensibiliser les gens à cette problématique. Rappelons que 7,1 millions de tonnes de nourriture sont gâchées par an, en France (chiffres du ministère de l’Ecologie). 

Des tonnes de nourriture gaspillées

Selon la FAO , le gaspillage alimentaire dans les pays industrialisés représente 222 millions de tonnes par an, soit presque l’équivalent de la production alimentaire nette de l’Afrique sub-saharienne (230 millions de tonnes par an), rappellent les organisateurs de la Semaine du goût. La quantité de nourriture jetée par les producteurs, distributeurs et consommateurs des pays dits "riches" pourrait nourrir sept fois la population souffrant de faim dans le monde, soulignent-ils.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales