Accueil > Installations et fournitures > Cuisines > La brique, emballage éco compatible

La brique, emballage éco compatible

Si le verre et le plastique se recyclent plus souvent que la brique, c’est cette dernière qui est la moins gourmande en CO2, selon l’analyse des cycles de vie de ces produits.

Le verre et le plastique se recyclent plus que la brique en carton, mais c’est la brique qui possède l’impact environnemental le plus faible, en particulier si l’on considère les émissions de CO2. C’est ce qui ressort d’une étude (*) ayant analysé l’ensemble du cycle de vie des différents emballages existant sur le marché : matières premières utilisées, fabrication, remplissage, transport, fin de vie… Résultats : une brique de lait d’un litre équivaut à 83g de CO2 tandis que la bouteille plastique de même contenance affiche 143 g.

1er brique, 2ème bouteille plastique, 3ème bouteille en verre

Une brique de jus d’un litre consomme pour sa part 87 g de CO2. C’est mieux que la bouteille plastique (129 g), arrivant elle-même devant la bouteille en verre (345 g). De tels résultats s’expliquent par le matériau initial -du bois pour la brique en carton, du pétrole pour le plastique…- ainsi que par la fabrication, le poids et le transport de l’emballage, le tout défavorisant nettement le verre. Et, si le verre et le plastique se recyclent mieux, ce serait tout simplement parce que les consommateurs le trient plus souvent. Reste donc encore des progrès à faire dans cette filière et, pourquoi pas, dans la consignation du verre.

(*) Etude effectuée par Bio intelligence service, spécialiste de l’information « environnement et santé », à la demande de Tetra Pack et avec le soutien de l’association de protection de l’environnement WWF.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales