Accueil > éco construction éco rénovation > Généralités > La ventilation double flux : un choix judicieux pour une eco-construction (...)

La ventilation double flux : un choix judicieux pour une eco-construction ou une éco-rénovation

En attendant la norme RT 2020, la RT 2012 inclus des impératifs réglementaires en terme d’étanchéité à l’air des bâtiments, ce qui permet d’importantes économies d’énergie puisque avec moins de fuites, on gaspille moins d’énergie.

En hiver, la maîtrise des flux d’air neuf grâce à une ventilation double flux pourvue d’un échangeur de chaleur, permet de récupérer l’énergie thermique de l’air sortant pour la réintégrer à l’air neuf rentrant, avec des rendements de 85%. Par la réduction des effets de froid de l’air entrant, la ventilation permettra de préchauffer cet air en captant les calories de l’air vicié. Une ventilation est efficace seulement si le débit de l’air entrant est maîtrisé et ne provient pas de fuite du bâtiment.

Mais la VMC (ventilation mécanique contrôlée) devient de en plus performante et peut intégrer maintenant la modulation des débits en fonction de l’hygrométrie des pièces. Cette VMC hygroréglable modulée dont il existe deux types A et B, fait varier les sorties d’air selon l’activité d’occupation des pièces ( cuisine, salles de bain, buanderie…) entraînant très peu de risque de risque de condensation ou d’odeurs. Ainsi, lorsque aucune activité ne se déroule dans ces endroits le débit est de fait réduit . Cette réduction entraîne un gain de calories non évacuées vers l’extérieur de la pièce et les économies d’énergie par rapport à une VMC double flux classique se situent dans une fourchette de 20 à 30%.

La ventilation hygroréglable de type A intègre des entrées d’air auto-réglables dans les pièces principales et des bouches d’extraction hygroréglables dans les cuisines et les salles de bain. La ventilation hygroréglable de type B avec des entrées d’air hygroréglables dans les pièces principales, et des bouches d’extraction hygroréglables dans les cuisines et les salles d’eau. Cette dernière VMC hygroréglable type B avec la VMC double-flux avec récupérateur sont des concepts de ventilation utilisés pour l’obtention de label HQE ou BBC, sans toutes fois que cela soit une généralité. En revanche, pour un confort thermique l’été, un système nommé "by-pass"permet de court-circuiter l’échangeur (partiellement ou totalement) quand l’air extérieur est plus frais que celui évacué, d’où le rôle du "by-pass", à gestion manuelle ou automatique grâce à des sondes de température. Ainsi on peut diminuer la température ambiante et l’on parle alors de free cooling, une sorte de petite climatisation naturelle.

Un entretien rigoureux

Pour être performante, la VMC Double Flux doit être entretenu régulièrement : changement des filtres (air insufflé et air extrait) tous les 6 mois, dépoussiérage de l’échangeur et des bouches, nettoyage des conduits tous les 10 ans. Par ailleurs, le dispositif soit facilement accessible et que les références des filtres soient bien précisées par votre installateur



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales