Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > La ventilation double flux : ventiler sans refroidir

La ventilation double flux : ventiler sans refroidir

Arme stratégique pour faire des économies d’énergie, la ventilation double flux sert à ventiler un bâtiment sans pour autant le refroidir. En règle générale, un ventilateur diffuse l’air neuf préchauffé dans les différents espaces, par le biais de bouches d’insufflation.

Les pertes de chaleur par renouvellement d’air représentent à peu près 20% des dépenses énergétiques, ce qui a donc un impact non négligeable sur votre facture. D’où l’intérêt d’opter pour un système de ventilation performant, écologique et économe en énergie. Pour maintenir un air sain dans l’habitat, il faut ventiler ; ne serait-ce que pour renouveler l’air nécessaire à notre respiration. En cause l’humidité générée par la cuisine, les lavages, et les salles de bains qui est source de moisissures ; également les polluants chimiques liés par exemple, aux peintures, aux colles, ou aux vernis, ou encore à l’utilisation de produits d’entretien. La ventilation devient d’autant plus nécessaire que faire des économies d’énergie, aboutit, dans le cas extrême des futures constructions BEPOS (Bâtiments à Energie Positive), à rendre les habitations totalement étanches à l’air.


Une technique astucieuse pour ventiler efficacement


Il faut donc bien ventiler. Mais ventiler c’est amener de l’air froid de l’extérieur vers l’intérieur et rejeter de l’air chaud de l’intérieur vers l’extérieur. Il va sans dire que le bilan énergétique de la ventilation peut ruiner les efforts de calfeutrement faits par ailleurs. Seule solution : la ventilation double flux avec récupération de chaleur. Plus couramment appelée VMC ( Ventilation Mécanique Contrôlée) double flux, son principe consiste à récupérer la chaleur de l’air viscié au sein d’un échangeur de chaleur et l’utiliser pour préchauffer l’air neuf introduit dans le bâtiment. Cet échangeur doit être bipassé l’été, sinon on réchauffe l’air soufflé, même en été ! Ce n’est malheureusement pas le cas de tous les systèmes vendus. Elle permet donc de réduire les déperditions énergétiques, tout en apportant plus de confort. De cette façon, elle concurrence avantageusement les VMC dites simple flux autoréglables ou hygroréglables. Tout le monde en parle, et les architectes la recommandent.

Une vraie source d’économies

Si votre établissement est suffisamment isolé, l’acquisition d’un système de ventilation performant augmentera significativement les économies réalisées sur votre facture de chauffage. Car avant d’opter pour un nouveau système de chauffage pour réduire votre consommation énergétique, c’est en limitant les pertes de chaleur que vous parviendrez avant tout à faire des économies à long terme. Ainsi, La ventilation double flux avec récupération de chaleur séduit par les économies de chauffage qu’elle entraîne (jusqu’à 30 %) mais aussi par sa contribution au confort et à la qualité de l’air intérieur. Un investissement 100 % gagnant.

Un rappel de la législation

La ventilation générale et permanente des logements est d’ailleurs une obligation légale pour tous les logements postérieurs à 1982. L’installation et l’utilisation d’une VMC, ventilation mécanique contrôlée, est le moyen le plus sûr de s’y conformer. Les techniques de ventilation sont aujourd’hui bien maîtrisées et diffèrent en fonction de la taille de votre établissement.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales