Voir le Menu
Accueil > Equipements installations et fournitures > Généralités > Le 1er janvier 2013 sonne le glas de toutes les ampoules à incandescence

Le 1er janvier 2013 sonne le glas de toutes les ampoules à incandescence

Après la fin du monde promise par certains le 21 décembre dernier, une fin bien réelle arrive le 1 janvier 2013, il s’agit de la mort annoncée des dernières ampoules à incandescence qui restent sur le marché, dont la puissance est de 25 w.

Les lampes à filaments dites à incandescence dont l’invention date de 1835, ont vu une amélioration de cette technologie grâce à Thomas Edison en 1879. Le principe consiste à porter un filament de tungstène à l’incandescence, ce qui a pour conséquence de produire de la lumière. En 2008, l’Union européenne a fixé un calendrier pour bannir progressivement de la vente ces ampoules. En France, ce retrait a d’abord concerné les ampoules de 100 watts en 2009, puis les 60 W (en 2010), les 40 W (en 2011) et vise aujourd’hui les 25 W, qui devront toutes avoir disparu des rayons le 31 décembre 2012, rappelle le ministère de l’Ecologie sur son site internet. Des alternatives aux ampoules à incandescentes existent depuis quelques années déjà avec les ampoules basse consommation comprenant trois familles : les fluocompactes, les halogènes, et les LED. Ces dernières consomment 4 à 5 fois moins d’énergie et ont une durée de vie de 6 à 10 fois plus longue que les ampoules traditionnelles. Selon une étude récente du cabinet Gfk, les lampes à incandescence ont représenté en 2012 10% du chiffre d’affaires des ampoules grand public en France (estimé à 422 millions d’euros) contre 45% en 2007 (marché estimé à 288 millions d’euros). Les halogènes représenteraient en 2012 près de la moitié du marché (46%) et les lampes fluocompactes, handicapées par un temps d’allumage plus long, un peu plus d’un tiers (36%), selon cette étude. Les LED représentent 8%. Mais le report d’achat se fait donc beaucoup sur les lampes halogènes encore trop consommatrices d’énergie. En conséquence, elles seront retirées des rayons en septembre 2016. L’avenir s’annonce certainement radieux pour les fabricants de LED, dont la technologie assure une moindre consommation d’énergie ainsi qu’une durée de vie allongée. Selon une étude mondiale du cabinet McKinsey, les LED représentaient en 2011 12% d’un marché estimé à 73 milliards d’euros. Le cabinet estime que cette part sera de l’ordre de 40% en 2016 et de 63% en 2020 dans un marché qui, en 2020, se chiffrerait à quelque 100 milliards d’euros. D’ailleurs, la technologie LED évolue très rapidement pour répondre à une véritable demande du marché concernant plus de luminosité, un esthétisme amélioré, un prix d’achat plus raisonnable, ainsi que des durées de vie encore plus longues.



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales