Accueil > labels, certification R.S.E > Généralités > Le Bistrot - Crêperie Breton Ker Soazig reçoit l’étiquette environnementale.

Le Bistrot - Crêperie Breton Ker Soazig reçoit l’étiquette environnementale.

Le Bistrot – Crêperie Breton Ker Soazig à Rennes Cap Malo a reçu à la fin de l’année 2015 son étiquette environnementale, dans le cadre du projet d’affichage environnemental menée en Bretagne depuis 2014. Cet établissement a obtenu la note de A sur E grâce à ses recettes 100% BIO.

L’affichage environnemental est né du Grenelle de l’Environnement et a pour objectif de renseigner les clients de manière transparente sur les impacts environnementaux des produits et services qu’ils achètent. Expérimenté depuis 2014 en Bretagne sur 15 restaurants volontaires, une étiquette environnementale est remise à chaque participant indiquant ainsi les impacts environnementaux du restaurant et lui proposant des pistes d’action pour réduire ses coûts et ses impacts.

Ker Soazig, un des restaurants pionniers à s’engager dans l’expérimentation. Ce bistrot-crêperie, 1er certifié 100% Bio de France et élu meilleur crêpier d’Ille-et-Vilaine de l’année, a été créé en 2011 à Rennes par Philippe Le Duff. Prônant une cuisine bretonne, inspirée des recettes de sa grand-mère Soazig Kersauson, la crêperie privilégie un approvisionnement en produits majoritairement locaux, de saison, et bien sûr, bio. Ils cultivent par exemple leur blé noir, ainsi que leurs pommes à cidre, sur leur propre ferme 100% Bio à Bruz (49 hectares).

L’établissement ne lésine pas sur la qualité et la fraîcheur des produits en choisissant la plupart de ses fournisseurs à proximité via le réseau BIOCOOP (comme les cidres des Vergers de L’Ille au nord de Rennes, le café de Cafés Coïc à Plomelin, la bière DRAO de Melesse …). Ainsi 94% des produits sont d’origine française (autres : chocolat, banane etc…) et seulement 6% des produits sont surgelés, le reste étant frais ou sec. L’étiquette environnementale du restaurant montre que l’impact sur le changement climatique y est très faible comparé à un restaurant moyen. Comme pour chaque restaurant, le poste alimentaire est le 1er responsable des impacts (agriculture, transformation et transport des produits notamment). Peu de déchets alimentaires sont générés dans le restaurant grâce à une bonne gestion des stocks et de la préparation des plats. Sur la carte, la viande est très peu présente et les poissons proposés font majoritairement partie des espèces non menacées. Les consommations d’eau et d’énergie sont maîtrisées grâce à des installations récentes et performantes (réducteurs de débits, éclairage en LED, groupes froids peu énergivores, etc.). Les produits laitiers, nécessaire à la préparation des galettes et crêpes, font partie des aliments les plus impactant.

Le restaurant ne s’arrête pas là et utilise des matériaux écologiques et nobles pour la construction de ses établissements. Ainsi, la plupart des produits d’entretien sont écologiques et les tabliers des équipes sont en coton bio !

Le Groupement National des Indépendants (anciennement APIIH) pilote le projet avec le soutien financier de l’ADEME, la Région Bretagne, et les conseils départementaux du Morbihan et d’Ille et Vilaine, et EVEA Tourisme est missionné en tant que prestataire du projet.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales