Accueil > actualités reportages > Comprendre > Le Congrès International de Slow Food sera durable

Le Congrès International de Slow Food sera durable

Le 7ème Congrès International de Slow Food rassemblera un grand nombre de délégués du monde entier. Plus de 400 activistes du goût, venant de 90 pays, se retrouveront dans la ville chinoise de Chengdu, du 29 septembre au 1er octobre.

Compte tenu de la nature et de l’importance de cet évènement, mais aussi de l’attention portée par Slow Food aux problèmes environnementaux, le premier objectif des organisateurs est la diminution de l’impact écologique de la manifestation. Slow Food International et Slow Food Great China se sont engagés ensemble dans ce défi.

Depuis 2006, Slow Food s’est grandement employée à réduire l’impact écologique de ses évènements. Le Systemic Event Design (conception systémique évènementielle) est une approche globale qui avait pour objectif initial de minimiser l’empreinte de la plus grande manifestation biennale de Slow Food : Terra Madre Salone del Gusto.

Le Congrès approchant, nous sommes bien conscients que la majorité de son empreinte carbone revient aux émissions générées par le transport des invités et intervenants de 90 pays du monde vers la Chine.

C’est pourquoi Slow Food s’est associée au South Pole Group, qui a certifié la neutralité carbone de la manifestation, en compensant les émissions générées.

South Pole Group a développé un outil en ligne aussi sophistiqué que pratique, permettant de calculer le total des émissions de CO2 de Slow Food. Celui-ci utilise les indices d’émissions issus de sources fiables, telles que le Defra. La collaboration avec South Pole Group permettra ainsi à Slow Food de compenser au maximum ses émissions.

Les vols vers et depuis la Chine seront donc intégralement compensés par le projet Huóshui Grouped Small Hydropower. Ce projet, situé dans les zones peu développées de la Chine rurale, contribue à la diminution de l’effet de serre en générant une énergie hydroélectrique : une alternative propre à la combustion d’énergies fossiles. Il est composé de 95 petites centrales hydroélectriques individuelles utilisant le courant des rivières dans quatre provinces, 67 sur la commune de Chongqing , 9 dans la province du Yunnan, 13 dans la province du Sichuan et 6 dans la province du Guizhou. Ces zones comptent certaines des communautés les moins privilégiées et les moins développées de Chine ainsi que des groupes ethniques minoritaires, chacun dotés de leurs propres cultures et traditions. Environ 80 % des travailleurs de l’entreprise sont issus des minorités ethniques. Localement, le projet améliore la qualité de l’air, crée des opportunités de formation et d’emploi et fournit également des canaux augmentant les possibilités d’agriculture.

Le Congrès International de Slow Food mettra certaines thématiques en avant, comme le défi posé par le changement climatique : agriculture et production alimentaire représentent l’une des principales causes du changement climatique, mais Slow Food croit qu’ils peuvent aussi en être l’une des solutions. La Chine est un acteur crucial du système alimentaire mondial et peut jouer un rôle décisif pour aborder ce défi mondial. Le Congrès International reflètera l’approche de Slow Food en matière d’écologie et d’innovation sociale.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales