Accueil > actualités reportages > Produits > Le collectif "Gueules Cassées" veut créer sa marque" antigaspi"

Le collectif "Gueules Cassées" veut créer sa marque" antigaspi"

Après la campagne "Quoi ma Gueule" pour les fruits et légumes inesthétiques vendus 30% moins chers, le collectif des"Gueules Cassées®" va décliner ce concept à d’autres aliments : boucherie, boulangerie, charcuterie, produits laitiers, épicerie...

"Les Gueules Cassées®", des fruits et légumes pas jolis, reconnaissables grâce à un logo décalé représentant une pomme rouge avec une bosse qui sourit d’une seule dent interpelle le consommateur avec un "Quoi ma gueule ?" insolent. Dessous, un slogan : "Les gueules cassées : fruits et légumes moins jolis mais exquis". À 30 % moins cher, cette gamme remporte un franc succès sur le marché. Le collectif de producteurs français n’a pas fini de faire parler de lui car il s’apprête à décliner ce concept marketing et conso-responsable à d’autres aliments : boucherie, boulangerie, charcuterie, produits laitiers, épicerie, produits transformés etc…, qui sont souvent écartés de la vente à cause de leur aspect difforme ou de petits défauts.

Un énorme gâchis

Chaque année en France, c’est plus de 10 000 tonnes de produits parfaitement consommables sont jetés à cause de leurs défauts d’aspect, ne répondant pas aux normes des cahiers des charges. Depuis peu, les produits laitiers, charcuteries et biscuits arrivant à leur date limite de consommation sont pris d’assaut par les "Gueules Cassées" et sont étiquetés en tant que tels. Pour son entrée sur le marché, la marque "Gueules Cassées" se dirigerait dans un premier temps vers les céréales et le camembert. La réhabilitation de produits moches et bientôt de toute une série de produits alimentaires est une excellente initiative pour l’économie de toute une branche de l’agroalimentaire.

De très nombreux professionnels du secteur, responsables d’entreprises, d’usines de fabrication, artisans ou PME se sont manifestés auprès du collectif pour commercialiser leurs produits "difformes". Très bientôt le consommateur pourra découvrir des spaghettis trop blancs, saucisses trop petites, chocolats écornés, fruits confits cassés et bas morceaux pour la viande.

Un intérêt pour ce concept qui dépasse nos frontières

Selon le collectif " douze pays à ce jour nous ont contactés pour étudier la mise en place de la démarche chez eux (Belgique, Allemagne, Suisse, Angleterre, Canada, Japon, Brésil, Suède, Pays Bas, République Tchèque, Etats-Unis, Grèce). Ainsi, il envisage de rassembler les énergies communes pour faire de cette première marque collective "AntiGaspi" un repère permettant de limiter le gaspillage alimentaire partout où il se trouve.

http://blog.lesgueulescassees.org/u...



SortirDuPetrole.com

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales