Voir le Menu
Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Le groupe Pacific Beachcomber s’engage tout naturellement pour (...)

Le groupe Pacific Beachcomber s’engage tout naturellement pour l’environnement

Toujours soucieux de son impact environnemental, sociétal et culturel, le groupe Pacific Beachcomber (InterContinental Resort Tahiti, InterContinental Moana Bora Bora, InterContinental Thalasso Bora Bora, The Brando, Matai Rangiroa, Maitai Bora Bora, Lapita Huahine) affirme plus que jamais son attachement aux valeurs de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

En tant qu’acteur majeur d’une destination touristique unique, Pacific Beachcomber a compris très tôt que l’environnement naturel dans lequel nous vivons et travaillons est notre ressource la plus importante et doit être préservé. L’ambition de Pacific Beachcomber est d’agir en entreprise responsable et exemplaire en plaçant les défis environnementaux au cœur de son activité et de sa stratégie de développement. Pacific Beachcomber a déjà été pionnier en matière de développement durable avec le concept du Brando, un hôtel qui incarne la vision d’un nouveau modèle de tourisme durable qui associe l’expérience des clients à la conservation de la nature et à la recherche scientifique pour aider à lutter contre le changement climatique. Cette démarche volontaire et ambitieuse du groupe en matière environnementale lui a permis d’obtenir de nombreuses distinctions internationales.

Limiter les effets du changement climatique et s"adapter

Depuis 25 ans, Pacific Beachcomber opère dans une des plus belles destinations du monde et est convaincu qu’il est de sa responsabilité de protéger la planète et ses îles mythiques. C’est pourquoi Pacific Beachcomber poursuit ses efforts en matière de maitrise et réduction d’émissions carbone sur l’ensemble de ses activités avec pour ambition de fédérer l’ensemble de ses collaborateurs dans ses projets de transformation et d’être exemplaire à l’horizon 2025.

- SWAC : une innovation révolutionnaire : dès 2006 à Bora Bora, puis en 2014 à Tetiaroa, Pacific Beachcomber a été la première entreprise au monde à installer des systèmes de climatisation par l’eau de mer des profondeurs. Le SWAC est une technologie qui permet de réaliser 90% d’économie d’énergie par rapport à un système de climatisation classique.

- Réduire l’empreinte carbone, un objectif au quotidien : après avoir réalisé des audits énergétiques, Pacific Beachcomber a mis en place des outils de suivi mensuel de consommation d’eau et d’énergie permettant de piloter et améliorer sa performance environnementale. D’ores et déjà, tous les établissements du groupe sont passés au 100% LED à basse consommation et des mesures d’efficacité énergétiques ont été installées (détecteurs de mouvements, interrupteurs muraux à carte-clé, détecteurs d’ouverture de portes et fenêtres...).

- Développer les énergies renouvelables : les équipes du groupe sont en permanence en train d’évaluer les opportunités d’augmenter la part d’énergie renouvelable selon les capacités possibles. Près de la moitié du périmètre hôtelier utilise désormais des panneaux solaires comme The Brando, l’Intercontinental Thalasso, l’Intercontinental Tahiti et le Maitai à Huahine.

- Gérer au mieux les ressources en eau : des systèmes de récupération des eaux de pluies ont été mis en place dans tous les établissements. De même les eaux grises sont valorisées via l’arrosage des jardins et la mise en place de goutte à goutte. D’autres mesures sont en place dans les établissements : changement de draps et serviettes à la demande pour les moyens et longs séjours, installation de robinets mitigeurs, d’aérateurs et limiteurs de débit pour les lavabos et les douches, chasses d’eau économiques, robinets détecteurs de présence pour les sanitaires collectifs.

Réduire les déchets

La gestion des déchets en milieu insulaire et tropical représente un véritable défi pour la Polynésie en raison de la dispersion et l’éloignement de nos îles et constitue un enjeu prioritaire : celui de la préservation de son environnement et de sa riche biodiversité. C’est la raison pour laquelle Pacific Beachcomber, s’engage à réduire drastiquement la quantité des déchets produits par ses établissements. La fin du plastique à usage unique : deux stations d’embouteillement (Brando et InterContinental Thalasso) ont été installées, ainsi que des fontaines à eau pour les collaborateurs et les clients. Le vrac devient la norme pour de nombreux produits, notamment du petit déjeuner (miel, sirop d’érable, beurre de cacahuète, pâte à tartiner...). La plupart des objets en plastiques (verres, pailles, barquettes, dosettes de condiments...) ont été remplacés grâce à l’usage du carton, du bambou, de la pulpe de canne... . Enfin des gourdes sont distribuées aux clients et collaborateurs depuis plus de deux ans.

Trier et valoriser : création de dispositifs permettant une amélioration du tri sélectif au sein des hôtels (affichage didactique des natures des déchets par bac, sensibilisation du personnel au tri, installation de locaux dédiés, vérification du tri par des équipes dédiées, table de tri des déchets en fin de filière...)

Le groupe a mis en place par ailleurs des outils de suivi mensuel des déchets permettant de mesurer, réduire et valoriser tous les flux déchets. Les biodéchets sont valorisés en engrais utilisés au niveau des jardins potagers. Des « bacs à savates usagées » permettent de récupérer, reconditionner et produire des tongs neuves en partenariat avec la marque locale Tahitian Moove. Toutes les denrées périssables de l’offre petit déjeuner et buffet sont distribuées aux collaborateurs des hôtels dans le respect des règles sanitaires strictes.

Quelques chiffres

  • 21%deréductiondel’empreintecarbonedugroupeparrapportà2019
  • 30000tonnesdeCo2évitéesgrâceausystèmeSWACdepuis2006
  • 6070:nombredepanneauxsolairesdansleshôtelsdugroupe
  • Plus de70%d’électricitérenouvelableauBrando
  • 3%deréductiondeconsommationd’eaudepuis201
  • 55%delaconsommationd’eauauBrandoestissuedelarécupérationd’eaudepluie


Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. | Mail:jfb@hotelseconews.com | ©2015-2022 hotelseconews.com | Mentions légales