Accueil > Installations et fournitures > Parties extérieures > Le robinier : une alternative au bois exotique

Le robinier : une alternative au bois exotique

Le robinier ou robinier faux acacia, dont le nom rend hommage à Jean Robin, botaniste et arboriste du roi Henri IV, est une essence qui pousse en France et qui a été importée d’Amérique du Nord dont le bois est dur et très résistant sans traitement aux aléas climatiques. Cette essence est aujourd’hui en Europe la plus résistante aux insectes et champignons, permettant ainsi de réaliser des meubles de jardin, revêtements de sol, bacs à fleurs, terrasses…

La société Alternabois en Gironde, près de Bordeaux, commercialise ce bois. Elles propose notamment des lames de terrasses présentant trois qualités distinctes : paysagère, rustique ou agricole.

Après sciage et rabotage, seulement 60% du robinier est classé en qualité supérieure (gamme paysagère chez Alternabois). Les 40% restant sont plus imparfaits en qualité visuelle, mais ce choix déclassé dit rustique (petits défauts de rabotage ou nœuds plus ou moins disgracieux) offre la même durabilité et la même longévité qu’un bois standard. Des pays comme les USA le préfèrent même pour son caractère brut.

Ainsi la gamme paysagère est destinée à des usages où le consommateur exige du bois un aspect très qualitatif (ex : terrasse, abords de piscine,…). Malgré tout le soin apporté au triage du bois pour cette gamme, il n’est pas exclu que certaines lames puissent présenter quelques petits défauts. La gamme rustique séduit de plus en plus de consommateurs, soucieux d’utiliser une partie de la production où le bois est tout aussi qualitatif mais comporte des défaut. Ex : nœuds grossiers, fentes en bout marquée, coups de rabot, irrégularités dans la largeur ou la longueur. (Au consommateur de faire, si nécessaire, une sélection au montage). Acheter ce bois entre dans une démarche durable contraire au mode de consommation actuel où tout ce qui n’est pas « parfait » est jeté. Enfin, la gamme agricole avec un bois où les lames sont plus dégradées. Certaines ont le bout abîmé, des nœuds plus grossiers, voir des trous, des défauts de coupe. Elles s’utilisent pour un rendu campagne, presque ferme, pour un usage fonctionnel (bordure de potager, chemin de jardin, poulailler,…)

Le robinier comme alternative au teck

A l’instar du teck, le robinier offre une durabilité de 30 à 80 ans (source Université Hongroise de Sopron) sans dégradation de ses qualités techniques, selon l’usage. Si le pin, le sapin ou l’épicéa traité par autoclave permet de s’offrir une terrasse ou des abords de piscine à un prix accessible, il peut subir des distorsions, développer des échardes, et implique un remplacement complet sous 7 à 15 ans. A un prix nettement inférieur, le robinier présente des caractéristiques équivalentes aux plus beaux bois tropicaux, tels que le teck ou l’ipé. Il offre ainsi une installation d’une durabilité similaire.

Un bois classé 4 sans traitement chimique

A l’instar du teck, le robinier offre une durabilité de 30 à 80 ans (source Université Hongroise de Sopron) sans dégradation de ses qualités techniques, selon l’usage. Si le pin, le sapin ou l’épicéa traité par autoclave permet de s’offrir une terrasse ou des abords de piscine à un prix accessible, il peut subir des distorsions, développer des échardes, et implique un remplacement complet sous 7 à 15 ans. A un prix nettement inférieur, le robinier présente des caractéristiques équivalentes aux plus beaux bois tropicaux, tels que le teck ou l’ipé. Il offre ainsi une installation d’une durabilité similaire.

Une nouvelle gamme haute en couleurs

Jusque là plutôt réservé à un usage intérieur, Alternabois propose maintenant des lames pour terrasses extérieures qui se parent de couleurs ( écru, tournesol, pistache, mordoré, auburn, noisette, caramel). Ces différentes couleurs sont obtenues en recouvrant le bois de lasures écologiques.

Une essence résistante au changement climatique

Autre avantage du robinier : pour pousser, il s’accommode de sols très différents, calcaires ou acides, et même pauvres. Sa sylviculture, traditionnellement limité à la production de piquets, se développe pour le bois d’oeuvre, d’autant plus qu’il s’agit de l’une des essences potentiellement les plus résistantes au changement climatique et à ses effets. Le robinier faux-acacia est même actuellement en expansion. Toutefois, il reste classé espèce envahissante compte tenu de son système de développement rapide (grâce à ses racines).



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales