Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Les Français et les boissons : plaisir et convivialité

Les Français et les boissons : plaisir et convivialité

La dimension émotionnelle des boissons est peu prise en compte, et les habitudes de consommation des Français en terme d’hydratation ne répond pas uniquement à une simple nécessité physiologique.

Deux Français sur trois placent l’hydratation au premier plan de leurs priorités nutrition, et le choix d’une boisson est porteur d’une véritable dimension sociale et culturelle. Le fait de boire 1,5 litre par jour passe spontanément devant les autres recommandations hygiéno-diététiques auxquelles les Français ont été sensibilisés ces dernières années. "Il y a là une vraie prise de conscience de l’importance de l’hydratation qui ne répond pas simplement à un besoin vital mais s’inscrit aussi dans le bien-être général", commente le Dr. Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille.

L’eau, une boisson fonctionnelle

L’eau est la boisson la plus indiquée aux yeux des Français pour se désaltérer (pour 81% d’entre eux), faire du sport (68%) et prendre soin de son corps (65%). Elle est rattachée au bien-être sans cependant être liée à une émotion particulière. Lorsqu’il s’agit d’évoquer les vacances, les boissons rafraîchissantes sans alcool sont les premières citées (30%) devant la bière/vin (26%) et les jus de fruits/smoothie (20%)... Pour se réconforter, les Français émettent une forte préférence pour les boissons chaudes le chocolat chaud, (22%), mais aussi le café (17%), le thé et la tisane (15%). Le chocolat chaud (42%) évoque immanquablement l’enfance à la manière d’une madeleine de Proust, loin devant le lait (22%).

La fête : synonyme de boissons fortes surtout pour les hommes

Les Français associent nettement l’alcool fort, le vin et la bière à la fête (83%) et la convivialité (63%). Les résultats peuvent révéler de vraies différences selon le genre. Ainsi pour se détendre, les femmes privilégient avant tout le thé et la tisane (33%) contre la bière et le vin (28%) pour les hommes. "Ce résultat peut s’expliquer par des préoccupations diététiques supérieures chez la femme", commente Louis Mathiot, sociologue de l’alimentation.

Les 15-24 ans et l’alcool

L’univers d’évocation des boissons des 15-24 ans est largement positif et ne place pas l’alcool au premier plan lorsqu’il s’agit de partager un moment de convivialité : les boissons rafraîchissantes (41%), associées au plaisir et à la détente, y figurent en bonne place. Le thé ou la tisane sont également évoqués pour se détendre (38%), preuve d’une vraie diversité dans les choix des jeunes ! "Pour l’adolescent, la diversité des boissons accompagne bien la diversité des moments de consommation", commente le Dr. Lecerf. "Ce que l’on boit n’est pas un hasard, on choisit de boire ce que l’on aime. L’apport des boissons va au-delà du besoin nutritionnel et n’est pas accessoire dans les émotions reçues", conclut Louis Mathiot.

Pour comprendre, l’Institut européen de l’hydratation (EHI) créé en 2010 a vocation à faire progresser l’état des connaissances scientifiques sur l’hydratation.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales