Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Les Français sont bien conscients des enjeux du bouleversement (...)

Les Français sont bien conscients des enjeux du bouleversement climatique

À moins de deux mois de la COP21, conférence de l’ONU sur le climat qui se tiendra à Paris, une enquête Ifop révèle que les Français sont conscients de l’évolution nécessaire des modes de vie pour faire face au changement climatique. Une prise de conscience salutaire qui génère des attentes d’initiatives concrètes.

La COP21 se profile et sa visibilité augmente auprès du grand public. Trois Français sur quatre (76 %) sauraient aujourd’hui qu’il s’agit de la prochaine grande conférence sur le climat, selon une enquête réalisée par l’Ifop pour Solutions COP21 (*). "Cette étude démontre un tournant, une prise de conscience des Français quant aux conséquences directes des impacts du changement climatique et de leur responsabilité dans les mesures à prendre face à ce constat", note Jérôme Benoît, le directeur de l’étude. En effet, 86 % des sondés se déclarent conscients que le mode de vie doit évoluer : 30 % se disent prêts à changer leur façon de consommer, et 22 % à modifier leur consommation énergétique, principalement pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Le plus grand recours aux énergies renouvelables est un souhait exprimé par 16 % des Français, tandis que seulement 8 % se déclarent prêts à modifier leur mode de chauffage et leurs équipements domestiques.

Gilles Berhault, le président du Comité 21, souligne pour sa part "une forte attente des Français pour l’engagement d’initiatives concrètes". Ils sont 42 % à attendre des mesures concrètes à mettre en œuvre individuellement, chiffre qui grimpe à 51 % chez les plus jeunes (18-24 ans). "Les Français méconnaissent encore trop les dispositifs simples et économiques dont ils peuvent se saisir pour adopter des comportements plus vertueux", estime Jérôme Benoît. Principal frein ? Le coût, pour 48 % des personnes interrogées. Et le manque d’information, puisque 23 % des sondés souhaitent "une meilleure sensibilisation pour mieux comprendre les enjeux climat".

Oser un accord international ambitieux

De son côté, Nicolas Hulot, le conseiller spécial de la présidence française, a lancé un appel à tous les chefs d’Etat pour qu’ils fassent "preuve de courage politique" lors de la COP21. Il réclame un langage de vérité : "Osez reconnaître que la lutte pour le climat conditionne l’avenir du monde (…) osez admettre que les engagements actuellement sur la table ne sont pas suffisants pour limiter le réchauffement à 2 °C". Il invite les citoyens à signer sa pétition, qui sera remise fin novembre à François Hollande, à la veille de l’ouverture des négociations. Près d’un Français sur deux (46 %) espère un "accord international ambitieux", selon l’enquête Ifop.

(*) L’étude Ifop pour Solutions COP21 a été menée en septembre 2015 auprès d’un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population française.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales