Accueil > actualités reportages > Initiatives > Les membres du WTTC (Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme) rejoignent (...)

Les membres du WTTC (Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme) rejoignent la lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages

Le Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme (WTTC) a lancé une nouvelle initiative pour le secteur du voyage et du tourisme afin de participer à la lutte mondiale contre le commerce illégal d’espèces sauvages. La « Déclaration de Buenos Aires sur les voyages, le tourisme et le commerce illégal des espèces sauvages » définit les actions spécifiques que le secteur peut entreprendre pour relever ce défi.

Gloria Guevara, présidente et chef de la direction du WTTC, a déclaré lors du Sommet mondial du WTTC à Buenos Aires, en Argentine : « WTTC est fière d’entreprendre cette nouvelle initiative visant à garantir que notre secteur s’engage pleinement dans la lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages. Ce défi a été identifié par nos membres comme une priorité pour notre industrie. Le tourisme lié à la faune est un important générateur de revenus pour les communautés du monde entier, en particulier dans les pays les moins avancés (PMA) et le commerce illégal d’espèces sauvages met en péril non seulement la biodiversité de notre monde mais aussi les moyens de subsistance de ces communautés. La Déclaration de Buenos Aires fournit un cadre au secteur du voyage et du tourisme pour coordonner et consolider les actions visant à y remédier. " La déclaration comprend quatre piliers :

1. Expression et démonstration d’un accord pour lutter contre le commerce illégal d’espèces sauvages ;

2. Promotion d’un tourisme responsable basé sur la faune ;

3. Sensibilisation des clients, du personnel et des réseaux commerciaux

4. S’engager avec les communautés locales et investir localement.

La vente de produits de la faune devront être légaux et d’origine durable, en répondant aux exigences de la CITES ; promouvoir uniquement un tourisme responsable basé sur la faune sauvage ; former le personnel pour détecter, identifier et signaler les cas présumés de commerce illégal d’espèces sauvages, et éduquer les consommateurs afin qu’ils n’achètent pas de produits illégaux de la faune ou non durables. Un élément fondamental de la déclaration est le rôle que peuvent jouer les voyages et le tourisme pour fournir des moyens de subsistance durables à ceux qui vivent et travaillent aux côtés de la flore et de la faune menacées. Il faut s’assurer que le tourisme de la faune sauvage a un impact positif sur ces communautés locales, tout en identifiant et en encourageant les opportunités d’investissement dans des infrastructures locales, dans le capital humain et le développement communautaire.

John Scanlon, envoyé spécial pour les parcs africains et ancien Secrétaire général de la Convention internationale sur le commerce des espèces menacées d’extinction (CITES) a déclaré : "C’est fantastique de voir le secteur du voyage et du tourisme rejoindre la lutte mondiale contre le commerce illégal des espèces sauvages."

Emirates Chapters a ajouté : "Emirates est activement engagée dans la lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages depuis quelques années et nous sommes ravis de soutenir cette initiative au service du secteur du tourisme et des voyages, qui a clairement un rôle immédiat à jouer, en particulier au sein des communautés les plus touchées par cette activité. " Gerald Lawless, président sortant du WTTC , a conclu : « En tant que membre à long terme et ancien président du WTTC, je suis ravi que cette initiative soit en cours. Je tiens à remercier tous nos Membres qui ont signé la Déclaration jusqu’à présent. Les recherches du WTTC montrent que les voyages et le tourisme représentent plus de 9% du PIB dans des pays comme le Kenya et la Tanzanie, générant des emplois pour une personne sur onze. En tant qu’entreprises mondiales de voyages et de tourisme, nous pouvons jouer un rôle important et actif dans la lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages. Cependant, nous ne pouvons pas le faire seuls et j’appelle d’autres organisations, publiques et privées, et des ONG déjà engagées dans cette lutte, à nous rejoindre en signant la Déclaration afin de travailler ensemble pour développer durablement le tourisme dans des lieux sauvages à travers le monde. "

Les signataires de la déclaration lors de son lancement :

WTTC, Abercrombie & Kent, AIG, American Express, Amex GBT, Best Day Travel Group, BTG, Ctrip, aéroport de Dallas Fort Worth, DUFRY, Emaar Hospitality, Emirates, Europamundo, Eurotur, Exo Travel , Google, Grupo sécurité, Hilton, Hogg Robinson, Hyatt, IC Bellagio, Intrepid, JLL, Voyage Mexique, JTB, Mandarin Oriental, Marriott, Mystic Invest, National Geographic, Société de Voyage Rajah, RCCL, Croisières Silversea, Destinations Swain, Tauck Inc , Thomas Cook, Travel Corporation, TripAdvisor, TUI, Value Value, Virtuose, V & A Waterfront, Visites de la ville, Airbnb, Grupo Puntacana, Amadeus



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales