Accueil > actualités reportages > Initiatives > Linge hôtelier : des pistes pour diviser par trois les émissions de (...)

Linge hôtelier : des pistes pour diviser par trois les émissions de CO2

Depuis 2012, un groupe d’entreprises du secteur de la location de linge travaille à identifier et à tester des solutions pour réduire les impacts environnementaux de ce service et proposer des innovations "Made In France".

Bien souvent premier poste de charge variable des hôtels, la location de linge consomme chaque année plus de 10 million m3 d’eau, 15 000 tonnes de produits lessiviels et génère sur la France 470 000 tonnes de CO2. il est donc nécessaire de proposer des solutions pour maîtriser les émissions de gaz à effet de serre de ce service et d’engager le secteur dans la transition écologique.

Le groupe de travail, piloté par Le Groupement National des Indépendants du Grand-Ouest (ex APIIH), a réuni de nombreux acteurs : hôteliers, fabricant de linge, fabricant de produits lessiviels, loueurs de linge, et experts de la profession et de l’écoconception. Les travaux sont arrivés à des constats marquants :

-  1 kg de CO2, c’est le montant des émissions de gaz à effet de serre liées à l’utilisation du linge de lit et de bain pour chaque nuitée. Cela représente 15% des émissions de carbone d’un hôtel.

-  144 litres d’eau sont consommés par nuitée, dont seulement 17 litres liés au processus de blanchisserie.

-  L’étape de production des matières premières (coton, polyester) et de leur transformation en draps, serviettes et tapis de bain représente 52% des émissions de CO2 mais surtout 87% de la consommation d’eau.

A partir de ces constats, de nombreuses solutions ont été imaginées. L’objectif était ambitieux : réduire fortement les impacts environnementaux, l’emploi des substances chimiques en contact avec les clients et les employés, créer de la valeur et de l’emploi en France et si possible, réduire les coûts de la location de linge pour l’ensemble des acteurs.

Des innovations et des solutions

Le groupe de travail s’est alors réuni pendant deux jours lors d’une séance de créativité. De très nombreuses solutions ont été évoquées : plus de 60 ! Parmi elles, une dizaine a été testée en 2014 et 2015. Les solutions portent sur de nouveaux matériaux pour les serviettes, sur de nouveaux processus de fabrication des draps de lit dans une usine française, sur l’allongement de la durée de vie du linge, sur la formation des conducteurs pour la distribution du linge, sur l’organisation interne de l’hôtel et l’influence de la communication auprès des clients. Et les résultats sont là !

En appliquant certaines de ces solutions, il est possible de diviser par 3 les impacts sur le climat liés à l’utilisation de linge dans l’hôtellerie. La plus marquante est le remplacement du linge de lit, généralement importé et blanc : proposer un linge écru, non blanchi et produit en France permet de réduire de 30% les impacts sur le climat !

Rappel des acteurs du projet :

-  Les hôteliers : Le Groupement National des Indépendant de la Région Grand Ouest pilote de l’action a rassemblé plusieurs hôtels dans le projet : l’Hôtel La Pérouse , le Bho Hôtel et l’Hôtel Amiral (Nantes), le Clarion hôtel Château Belmont (Tours), le Domaine des Fontaines (Bernin), le Charme Hôtel (Montbéliard) ;

-  Les blanchisseurs de linge : représentés sur toute la France, notamment au sein du Cercle du Propre : Blanchisserie Bargues (82), Blanchisserie du Maine (53), Blanchisserie Boisset (15), BMB (Blanchisserie Morel Bordet-38), BTM (49), Lavox (36) et Lingenet (25) ;

-  Fabricants de textile : représentés par Tissus Gisèle ;

-  Fabricant de produits lessiviels : Ecolab ;

-  Des centres techniques et bureaux d’études : IFTH, le CTTN-Iren, EVEA et EVEA Tourisme ;

-  L’ADEME Pays de la Loire et l’Agence de l’Eau Loire Bretagne ont cofinancé le projet.    



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales