Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Malgré les attentats sur Paris, l’hôtellerie française se reprend en janvier (...)

Malgré les attentats sur Paris, l’hôtellerie française se reprend en janvier 2015

En dépit des évènements dramatiques qui ont touché la capitale en début de mois, l’hôtellerie française a globalement tiré son épingle du jeu en janvier grâce à un calendrier évènementiel favorable, selon Hospitality On.

Après une année globalement maussade en 2014, de premiers signaux positifs avaient enregistrés à partir du mois d’août, et les tendances avancées confirmaient une tendance positive pour 2015, détaillée à travers le rapport MKG sur les stratégies de pricing 2015 par destination et par enseigne. Mais les attentats de Paris début janvier ont bien sûr menacé cette reprise encore timide.

Une activité tirée à Paris par l’organisation d’évènements

Pourtant, au final l’hôtellerie française a au niveau tiré son épingle du jeu, avec une progression de 2,2% de son Revenu par chambre disponible (RevPAR). Ce retour dans le vert est davantage porté par le retour à la hausse du prix moyen en ce début d’année (+1,2%) que la progression de 0,5 point du taux d’occupation des établissements. L’optimisme gagne l’ensemble des catégories hôtelières, bien que la tendance positive soit plus marquée sur le segment milieu de gamme, avec une hausse de 3,7% du RevPAR tirée par l’amélioration de 1,6 point de la fréquentation. Dans les autres catégories, l’amélioration du RevPAR dépasse les 1% et se rapproche même des 2% sur le haut de gamme.

En janvier, l’activité hôtelière parisienne a fortement été impactée par les tragiques attentats. La baisse de la fréquentation des hôtels de la capitale a néanmoins été atténuée par le dynamisme de l’activité affaires, notamment avec l’organisation de la Fashion Week et du salon Maison & Objets, permettant de limiter le recul du taux d’occupation sur le mois à 1,7 points. En partie compensée par le maintien du prix moyen, qui s’est amélioré de 0,8% à Paris intramuros, cette baisse a entraîné un recul de 1,6% du RevPAR. Attirant davantage de clients affaires que de touristes de loisirs, encore prudents au lendemain des attentats, l’hôtellerie en Ile-de-France hors Paris a, quant à elle, été en mesure de faire progresser ses performances, avec une hausse de 0,6% de son RevPAR due au maintien du taux d’occupation. En revanche, l’activité hôtelière en ce début d’année a été particulièrement dynamique dans le reste de la France.

Une légère reprise à confirmer

Les hôtels de province ont enregistré une croissance de 5,6% de leur RevPAR, tirée par l’amélioration de 0,9 point du taux d’occupation et le rebond de 3,5% du prix moyen. Cette croissance est notamment à mettre sur le compte d’évènements localisés, comme l’organisation du Salon de la Bande Dessinée d’Angoulême, qui a rassemblé plus de 200 000 personnes bien décidées à défendre la liberté l’expression des dessinateurs, et du SIRHA de Lyon. Le salon biennal a accueilli cette année 3 045 exposants, contre 2 980 en 2013, et quelque 190 000 visiteurs. Après avoir clôturé l’année 2014 avec un recul de 0,2% de son RevPAR, l’hôtellerie française semble sortir de la morosité et entrer dans un cycle de reprise en ce début 2015. La tendance haussière a néanmoins et ralentie par les terribles attentats survenus dans la capitale en début de mois et a été tirée par des évènements localisés. Il faudra donc attendre la fin du mois de février pour voir si la reprise va se confirmer.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales